Le "califat" de Daech totalement éliminé après la chute de Baghouz

International
ETAT ISLAMIQUE - Le drapeau de l'Etat Islamique ne flotte plus au-dessus de Baghouz (Syrie). Le dernier bastion djihadiste de Daech vient d'être repris par les forces kurdes, signant la défaite territoriale du califat autoproclamé.

Le "califat" a vécu ses dernières heures et n'est plus. Les forces de la coalition arabo-kurdes, soutenues par les Etats-Unis ont annoncé que le dernier bastion djihadiste de l'Etat Islamique venait de tomber. La ville de Baghouz, le dernier lieu encore aux mains des djihadistes, a été reprise par les forces de la coalition, signant la fin du territoire du califat autoproclamé de l'Etat Islamique en Syrie. 


"Les Forces démocratiques syriennes (FDS) déclarent la totale élimination du soi-disant califat et une défaite territoriale à 100% de l'EI", a déclaré un porte-parole des FDS, Mustefa Bali dans un communiqué. "Les combats ont été très violents face aux derniers irréductibles de l'EI", a précisé le porte-parole. 

Les combats furent longs et âpres mais après plusieurs mois d'effort, les FDS ont réussi à s'emparer des dernières positions des combattants de l'Etat Islamique. Celles-ci étaient notamment dans le village de Baghouz, dans la région de Deir Ezzor, non loin de la frontière irakienne. Le dernier assaut des FDS contre l'ultime poche de l'EI avait été lancé début février et il s'agissait de la dernière phase d'une opération déclenchée en septembre dernier pour tenter de chasser le groupe des derniers secteurs sous son contrôle en Syrie. 

En vidéo

Il y a un mois, notre reporter était à Baghouz

Les bombardements se sont poursuivis jusque tard dans la nuit avant la proclamation de la victoire par les FDS. Dès ce vendredi 22 mars, la Maison Blanche avait  annoncé que le "califat territorial de l'EI a été éliminé en Syrie", mais les FDS avaient ensuite souligné que les combats se poursuivaient.

D'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les derniers jihadistes se cachaient dans des tunnels souterrains et des caves dans Baghouz. Quelques heures avant sa défaite, l'EI a dans une  vidéo diffusée sur ses comptes sur les réseaux sociaux, rejeté les déclarations sur la fin imminente du "califat" et appelé ses partisans à mener des attaques contre "les ennemis" en Occident. 


Preuve sans doute que l'Etat terroriste s'est déjà réorganisé de façon clandestine, parvenant toujours à mener des attaques sanglantes. La bataille contre l'EI était le principal front de la guerre en Syrie qui a fait plus de 370.000 morts depuis mars 2011. Le régime syrien de Bachar al-Assad, soutenu par la Russie et l'Iran, ayant reconquis près des deux-tiers du pays.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter