Daech revendique l'assassinat de six humanitaires français au Niger

Daech revendique l'assassinat de six humanitaires français au Niger
International

TERRORISME - Le groupe Etat islamique a revendiqué ce jeudi 17 septembre l'assassinat de huit personnes dont six humanitaires Français, au Niger le 9 août dernier.

Le 9 août dernier, huit personnes dont six humanitaires Français ont été tués au Niger. Ce jeudi 17 septembre, le groupe Etat islamique a revendiqué ces assassinats dans sa revue Al-Naba. La publication, authentifiée par de multiples sources dont l'organe américain Site, évoque une "attaque éclair" dans la région de Kouré ayant abouti à la mort de six "Croisés" français et deux "apostats" nigériens. 

Selon un expert consulté par l'AFP, sous couvert d'anonymat, le document ne permet pas de conclure si l'opération a été minutieusement préparée ou si le sort des huit victimes s'est décidé au dernier moment. Impossible aussi, ajoute-il, de déterminer si la revendication est ou non purement opportuniste, ni si les meurtriers avaient fait allégeance à l'EI avant ou après le 9 août. 

Lire aussi

Les jeunes humanitaires français de l'ONG Acted, deux hommes et quatre femmes, ont été assassinés le 9 août avec leur chauffeur et leur guide nigériens, alors qu'ils visitaient la réserve de girafes de Kouré, à 60 km au sud-est de la capitale Niamey où ils étaient basés. Âgées de 25 à 31 ans, les victimes se trouvaient dans le pays pour apporter une aide aux populations déplacées.

Lors d'une cérémonie d'hommage, Jean Castex avait déclaré : "la France toute entière porte le deuil de vos enfants". Ces jeunes "n'étaient pas des soldats, n'étaient pas armés" et "étaient venus au Niger pour y faire le bien", s'était-il désolé. 

Le Niger est en proie à des attaques djihadistes récurrentes qui ont fait des centaines de morts. Avec le Mali et le Burkina Faso voisin, il est au cœur d'une immense zone écumée par des groupes terroristes se revendiquant d'EI ou de son rival Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).  Quelque 5.100 soldats français de la force antiterroriste Barkhane sont déployés dans la région.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "La situation se tend d'heure en heure dans les hôpitaux franciliens"

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

"Trop risqué", des médecins mettent en garde contre les conséquences d'un éventuel reconfinement

Quel est donc ce "confinement éco-compatible" que réclament deux médecins Lillois ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent