Daech vendrait les organes prélevés sur ses combattants morts

Daech vendrait les organes prélevés sur ses combattants morts
International

TRAFIC - Le groupe Daech considéré comme une des organisations terroristes les plus riches, aurait trouvé un autre moyen de faire des bénéfices. Après s’être approprié des puits de pétrole, le groupe serait à la tête d’un trafic d’organes qui alimenterait les grands réseaux de contrebande, révèle un médecin de Mossoul.

L’organisation terroriste fait encore parler d’elle… et toujours en mal. Dans une enquête publiée le 5 décembre par le site Al-Monitor , on apprend que les sources de richesse de Daech seraient diverses et choquantes. Après la contrebande des gisements de pétrole, un énorme trafic d’organes serait en marche à Mossoul en Irak, ville sous contrôle djihadiste . Un oto-rhino-laryngologiste (ORL) prénommé Siruwan Al-Mosuli, se confie au journal.

"Ce sont les résidents locaux, qui ont remarqué des activités inhabituelles dans les installations médicales à Mossoul", explique le médecin. Daech aurait embauché "un certain nombre de chirurgiens arabes et étrangers. Mais ils ont interdiction de côtoyer les médecins locaux", déclare l’ORL.

Les organes prélevés sur les soldats morts

Selon lui, il s'agirait d'un vaste trafic d'organes mené sur leurs propres soldats. Les corps des hommes et femmes morts au combat seraient ainsi "transférés dans ces installations, afin que leurs organes soient prélevés au plus vite puis revendus." Mais ce n’est pas tout. Outre l'utilisation de ses propres combattants morts, Daech utilise également les Yézidis, les chrétiens et les toutes les autres personnes enlevées afin "de récolter des organes", relate Siruwan Al-Mosuli.

"Nous pensons que les organes sont sortis clandestinement de l'Irak. Une mafia spécialisée serait impliquée, ainsi que des institutions médicales dans d'autres pays", probablement la Turquie et l'Arabie saoudite, raconte le docteur, évoquant de "gros bénéfices". Le groupe terroriste gagnerait près de 2 milliards d’euros par an, toutes activités confondues.

LIRE AUSSI >> "Comment traiter une esclave sexuelle": le terrifiant guide de Daech

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter