DATAS - Pays, âge moyen, sexe... : qui sont les lauréats du prix Nobel d’économie depuis 1901 ?

International

DÉCRYPTAGE - Le Nobel de sciences économiques a été remis ce lundi 14 octobre à Esther Duflo, Abhijit Banerjee et Michael Kremer. LCI vous livre quelques données intéressantes pour vous faire une idée du profil-type des personnalités qui ont reçu cette distinction depuis sa mise en place en 1969.

La grand-messe 2019 des Nobel s'est terminée ce lundi 14 octobre. Cette distinction vient récompenser des "personnes ayant apporté le plus grand bénéfice à l’humanité" à travers leurs découvertes scientifiques, leur engagement ou encore leur talent littéraire. En clôture de cette nouvelle saison, le nom du (ou des) lauréat(s) dans la catégorie sciences économiques sera annoncé en fin de matinée. 

Dévoilés ce lundi,  les lauréats 2019 sont Abhijit Banerjee, Michael Kremer et la Française Esther Duflo pour avoir "introduit une nouvelle approche pour obtenir des réponses fiables sur la meilleure façon de réduire la pauvreté dans le monde". Cela porte au total à 84 le nombre de de lauréats dans cette catégorie depuis 1969, date de la création de ce prix Nobel d'économie.  En s'appuyant sur la gigantesque quantité de données disponibles sur le site internet de l'Académie des Nobel, LCI a dressé un portrait-robot dont voici un petit aperçu.

Pour commencer, penchons-nous à la nationalité des lauréats. Comme le montre le graphique ci-dessus, les Etats-Unis caracolent en tête des pays possédant le plus grand nombre de Nobel en "sciences économiques" depuis sa création, sur le tard, en 1969. Il faut dire que les représentants de l'Oncle Sam ont démarré sur les chapeaux de roues. Rien qu'au cours de la décennie 1970, huit Américains ont été récompensés.

Sur la deuxième marche du podium, loin derrière les Etats-Unis (62 lauréats), vient le Royaume-Uni (11). La France, avec 4 récipiendaires, prend la 3e place. Dans ce domaine de recherche, Gérard Debreu, Maurice Allais et Jean Tirole avaient précédé Esther Duflo.

*Il n'existe pas de classement officiel des prix Nobel par pays, comme nous l'a indiqué l'Académie des Nobel, puisqu'"il est difficile d'établir un palmarès du fait qu'il faudrait à la fois tenir compte du lieu de naissance, de la citoyenneté du lauréat, ainsi que de l'institution scientifique dans laquelle il effectuait ses recherches". Pour établir ce classement, nous avons pris le parti de comptabiliser un lauréat dans son pays d'origine et dans celui pour lequel il a effectué ses travaux.

Autre constat qui saute aux yeux en scrutant la liste des lauréats, la sous-représentation des femmes. Au sein de cette catégorie comme dans les autres, d'ailleurs ! Deux femmes figurent parmi les personnalités primées dans ce domaine, face à un contingent de 80 hommes ! L'économiste américaine Elinor Ostrom avait été colauréate du prix en 2009 avec son compatriote Oliver Williamson, pour leurs travaux communs sur la "théorie de la gouvernance d'entreprise".  Depuis ce lundi, elle est donc accompagnée d'Esther Duflo.

La grande majorité des Nobel sont des hommes. Mais quel âge en moyenne ont-ils au moment où ils reçoivent leur prix ? 59 ans toutes catégories comprises, nous dit l’Académie royale des sciences de Suède sur son site internet. Rien de bien surprenant. D'autant plus que cette distinction vient le plus souvent récompenser une carrière plus qu'une découverte. Il est toutefois très variable en fonction des domaines : les physiciens, en particulier, ainsi que les chimistes, puis les médecins, sont plus jeunes, tandis que femmes et hommes de lettres, ainsi les lauréats au prix Nobel de la paix sont généralement plus âgés. 

Née le 25 octobre 1972, Esther Duflo devient également la plus jeune lauréate de ce Nobel d'économie. Elle grille la politesse à  l’Américain Kenneth Arrow, qui était  âgé de 51 ans lorsqu'il a été récompensé en 1972, "pour ses travaux sur la théorie du bien-être et sur les équilibres généraux de l'économie". Son compatriote Leonid Hurwicz, doyen pour cette catégorie, était, quant à lui, âgé de 90 ans lorsqu'il a été reçu le prix en 2007 "pour ses travaux pionniers dans le domaine de la théorie de la conception des mécanismes d'incitation".

Lire aussi

L'anecdote pour briller à la machine à café

Surnommé le "Nobel d’économie", le prix en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel n’est pas à proprement parler un "prix Nobel" au même titre que les autres distinctions annoncées chaque année lors de  la première semaine d’octobre par la fondation suédoise. Les sciences économiques ne figuraient en effet pas dans la liste initiale. Ce n’est qu’en 1968 que le gouverneur de la Banque centrale de Suède suggéra, pour le tricentenaire de l’institution, la création de ce prix, avec une application l'année suivante. C'est la raison pour laquelle on ne compte que 81 lauréats -plusieurs personnes peuvent être distinguées en même temps- dans cette catégorie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter