DATAS - Pays, âge moyen, sexe... : qui sont les lauréats du prix Nobel de littérature depuis 1901 ?

International

DÉCRYPTAGE - Le Nobel de littérature 2019 a été remis ce jeudi à Peter Handke et celui de 2018, qui avait été reporté en raison d'un scandale impliquant l'époux d'une Académicienne, à Olga Tokarczuk. LCI vous livre quelques données intéressantes pour vous faire une idée du profil-type des écrivains qui ont reçu cette distinction depuis 1901.

La grand-messe des Nobel se tient cette année jusqu'au 14 octobre. Cette distinction vient récompenser des "personnes ayant apporté le plus grand bénéfice à l’humanité" à travers leurs découvertes scientifiques, leur engagement ou encore leur talent littéraire. 

Dévoilé ce jeudi, le lauréat 2019 dans la catégorie "littérature" est l'Autrichien Peter Handke. De son côté, la Polonaise Olga Tokarczuk décroche, avec un an de retard, celui de 2018. Cela porte au total le nombre de lauréats à 118 dans cette catégorie. En s'appuyant sur la gigantesque quantité de données disponibles sur le site internet de l'Académie des Nobel, LCI a dressé un portrait-robot dont voici un petit aperçu.

Tout d'abord, penchons-nous à la nationalité des lauréats*. Une fois n'est pas coutume, les Etats-Unis ne caracolent pas en tête des pays possédant le plus grand nombre de Nobel. Et cocorico ! Car c'est bel et bien la France, pays des Lumières, qui remporte la palme dans cette catégorie. Une hégémonie de longue date, puisque le tout-premier lauréat de l'histoire des Nobel de littérature était le poète français Sully Prudhomme, célèbre pour son poème Le Vase brisé (1865), une élégante métaphore du cœur brisé par un chagrin d'amour.

S'ouvre avec lui une longue tradition de Nobel tricolore dans ce domaine, parmi lesquels Anatole France (1921),  André Gide (1947), François Mauriac (1952), Albert Camus (1957), Jean-Paul Sarte (1964) ou, plus récemment, Jean-Marie Gustave Le Clézio (2008) et Patrick Modiano (2014). Sur la deuxième marche du podium, arrivent ex-æquo le Royaume-Uni et les Etats-Unis (13). 

*Il n'existe pas de classement officiel des prix Nobel par pays, comme nous l'a indiqué l'Académie des Nobel, puisqu'"il est difficile d'établir un palmarès du fait qu'il faudrait à la fois tenir compte du lieu de naissance, de la citoyenneté du lauréat, ainsi que de l'institution scientifique dans laquelle il effectuait ses recherches". Pour établir ce classement, nous avons pris le parti de comptabiliser un lauréat dans son pays d'origine et dans celui pour lequel il a effectué ses travaux.

Autre constat, tout aussi fragrant, la sous-représentation des femmes. Au sein de cette catégorie comme dans les autres, d'ailleurs ! Elles ne sont en effet que 15, face à un contingent de 101 hommes ! Il faut attendre 1926 pour voir l'une d'elles décrocher enfin le Nobel dans cette catégorie. Il s'agit de l'écrivaine Grazia Deledda. Elle est, à ce jour, l'unique romancière italienne lauréate de cette distinction. On notera, en outre, l'absence d'une femme de lettres de nationalité française parmi les lauréats dans cette catégorie pourtant bien fournie en tricolores.

La grande majorité des Nobel sont des hommes. Mais quel âge en moyenne ont-ils au moment où ils reçoivent leur prix ? 59 ans toutes catégories comprises, nous dit l’Académie royale des sciences de Suède sur son site internet. Rien de bien surprenant. D'autant plus que cette distinction vient le plus souvent récompenser une carrière plus qu'une découverte. Il est toutefois très variable en fonction des domaines : les physiciens, en particulier, ainsi que les chimistes, puis les médecins, sont plus jeunes, tandis que femmes et hommes de lettres, ainsi les lauréats au prix Nobel de la paix sont généralement plus âgés. 

De fait, le plus jeune écrivain récompensé est le Britannique Rudyard Kipling, devenu célèbre avec son The Jungle Book (1894). Il avait 41 ans quand il a reçu le prix en 1907. La Britannique Doris Lessing, doyenne de cette catégorie, était, quant à elle, âgée de 88 ans quand elle a décroché son Nobel en 2007. Célèbre dès son premier livre, Vaincue par la brousse (1950), auteure d'une vingtaine de romans dont le best-seller international Le Carnet d'or (1962), elle est très vite apparue comme une femme de lettres engagée et militante, notamment pour les causes marxiste, anticolonialiste et anti-apartheid.

Lire aussi

L'anecdote pour briller à la machine à café

Notons enfin, pour l'anecdote, que Jean-Paul Sartre, primé en 1964 pour l'ensemble de son oeuvre, a refusé son Nobel. "Cette attitude est fondée sur ma conception du travail de l'écrivain. Un écrivain qui prend des positions politiques, sociales ou littéraires ne doit agir qu'avec les moyens qui sont les siens, c'est-à-dire la parole écrite. Toutes les distinctions qu'il peut recevoir exposent ses lecteurs à une pression que je n'estime pas souhaitable", estimait-il. Mais il fait toujours partie de la liste disponible sur le site de l'Académie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter