David Cameron lâche son mandat de député et dit adieu à la vie politique

David Cameron lâche son mandat de député et dit adieu à la vie politique
International

FAREWELL - L'ancien Premier ministre britannique, grand perdant du référendum sur le Brexit en juin dernier, redevenu membre du Parlement entre-temps, a annoncé le 12 septembre qu'il abadonnait son mandat parlementaire

"A mes yeux, dans le monde politique d'aujourd'hui et vu les circonstances de ma démission, il n'est pas vraiment possible d'être un député efficace lorsqu'on a été Premier ministre". C'est ainsi que David Cameron, ancien Premier ministre britannique, a annoncé, lundi 12 septembre sur la chaîne ITV, qu'il ne serait plus député, et ce, avec effet immédiat. 

Elu de la circonscription de Witney, dans le comté d'Oxford, Cameron met ainsi fin à quinze ans de carrière politique. Premier ministre du Royaume-Uni de 2010 à 2016, il avait mené le parti conservateur au pouvoir, une sphère qu'il avait déserté pendant treize ans et l'élection de Tony Blair. 

Tué politiquement par le référendum qu'il avait provoqué

Issu de la haute société britannique, David Cameron, libéral convaincu, aura notamment marqué son mandat de Premier ministre par une lutte contre le déficit exercée au moyen de coupes sévères dans les dépenses sociales, parsemant son exercice du pouvoir de mesures progressistes telles que la légalisation du mariage homosexuel et une attitude bienveillante vis-à-vis des différentes communautés composant le Royaume-Uni. Mais sa domination politique étant menacée par les europhobes de Ukip et les plus droitiers de ses alliés du parti conservateur, il avait alors "changé son fusil d'épaule" sur la question européenne et sur les migrants, comme le rappelle Reuters

Sa réélection à la tête du pays aux législatives de 2015 acquise avec facilité (alors qu'on lui promettait les pires difficultés), il avait du promettre un changement de politique déjà bien amorcé sur ces deux dossiers. Intraitable sur la question de l'accueil des migrants de Calais, il avait fait du référendum sur le Brexit une promesse de campagne. 

Lire aussi

    C'est le référendum qu'il avait convoqué qui a fini par lui coûter sa carrière politique. Après s'être suivi de très près tout le temps de la campagne, les camps du "Remain" et du "Leave" ont fini par se séparer le 26 juin 2016, laissant en vainqueur les partisans du départ de l'Union européenne, composés de conservateurs eurosceptiques et d'europhobes convaincus. David Cameron, leader du camp anti-Brexit, démissionnera quelques heures après l'annonce des résultats, laissant la plce à Theresa may, son ancienne ministre de l'Intérieur.

    Lire aussi

      VIDÉO - La réaction de Tony Blair au Brexit

      En vidéo

      Brexit : pour Blair, les Anglais "ont fait quelque chose de bizarre avec le référendum"

      Sur le même sujet

      Et aussi

      Lire et commenter

      Alertes

      Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent