De la girafe, dernier repas des condamnés de Pompéi

De la girafe, dernier repas des condamnés de Pompéi

DirectLCI
ARCHEOLOGIE - De la viande de girafe était au menu du dernier repas des habitants de Pompéi, au soir de l'éruption du Vésuve qui a détruit la cité le 24 août en 79 après JC, selon des chercheurs américains.

Qu'on se le dise, les habitants de Pompéi étaient, selon des chercheurs américains, de fins gourmets. Enfin, selon les tendances de l'époque. Un rapport présenté lors du rendez-vous annuel de l'Archaeological Institute of America à Chicago par des chercheurs de l'Université de Cincinnati révèle cette curieuse information : pour leur dernier repas, avant que l'éruption du Vésuve ne détruise leur cité, le 24 août en 79 après JC, les habitants de Pompéi ont fait le choix de se nourrir… de viande de girafe !

Dix ans de fouilles auront été nécessaires à l'équipe de Cincinnati pour parvenir à cette conclusion. Les investigations, minutieuses, ont été menées dans deux quartiers de Pompéi. Dans l'un d'entre eux, quartier de la classe moyenne, les chercheurs ont retrouvé les vestiges d'une vingtaine de restaurants. Dans les cuisines, l'équipe a découvert divers restes et déchets organiques, dont une patte de girafe. "Il s'agit du seul os de girafe jamais découvert dans une aire archéologique de l'Italie romaine", explique le professeur d'histoire antique Steven Ellis, dans le rapport disponible sur Internet .

Flamants roses et oursins

Cette découverte démontre, selon les chercheurs, que les "anciens Romains étaient capables d'effectuer de longues distances pour acheter de la nourriture exotique". Outre les girafes, en termes de mets "délicats et exotiques", on savait déjà que les habitants de Pompéi raffolaient également des flamants roses et d'oursins. Des épices en provenance de la lointaine Indonésie ont également été mises au jour.

Mais cette trouvaille prouve également combien tous les Pompéiens avaient un "régime riche et varié" et pas seulement les populations aisées, la découverte ayant eu lieu dans un quartier modeste de la cité. "La vision traditionnelle qui veut que la plèbe se nourrît de ce qu'elle trouvait, qu'elle se contentait d'un bol de mauvais gruau, doit donc être atténuée : il faut plutôt parler de haut niveau général en termes de qualité de vie et de régime alimentaire", indique ainsi Steven Ellis.

Située près de Naples (sud), Pompéi, ensevelie sous les cendres par l'éruption du Vésuve constitue l'ensemble le mieux conservé d'une ville de l'époque romaine. Elle est classée au patrimoine mondial de l'humanité depuis 1997.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter