De lointains aïeux de Joe Robinette Biden étaient-ils Français ?

De très lointains ascendants de Joe Biden permettent de remonter jusqu'à la France.

GÉNÉALOGIE - Le nouveau président des Etats-Unis a évoqué par le passé de lointaines origines françaises. Des ascendants qui remontent à plusieurs siècles et sur lesquels les généalogistes demeurent aujourd'hui divisés.

Ancien vice-président aux côtés de Barack Obama, Joe Biden était déjà connu du grand public en France avant sa victoire lors des récentes présidentielles américaines. À la faveur de son élection, les portraits du nouveau pensionnaire de la Maison Blanche se sont multipliés, évoquant de possibles origines françaises. Si l'intéressé lui-même (qui revendique par ailleurs ses origines irlandaises) a indiqué par le passé que certains de ses ascendants avaient vécu dans l'hexagone, le sujet divise aujourd'hui les spécialistes de la généalogie. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Un "middle name" qui intrigue

Aux Etats-Unis, l'usage veut qu'entre le prénom et le nom de famille, les parents choisissent un nom intermédiaire, ou "middle name", souvent choisi en hommage à des aïeux. "Joseph" (son prénom complet) Biden en possède un :  "Robinette". Il y a une quinzaine d'année, l'intéressé s'était expliqué sur l'origine de ce nom, indiquant qui s'agissait de celui de sa grand-mère maternelle. "C’est un nom français. Cela remonte à très longtemps. Il paraît que les Robinette sont venus avec Lafayette et ne sont jamais repartis. Je n’en sais rien. ce n'est pas une certitude."

Alors que la presse britannique s'intéresse de près aux ancêtres (avérés) de Joe Biden en Irlande, qu'en est-il de la branche française de sa famille ? Le moins que l'on puisse dire est qu'elle est aujourd'hui largement débattue : la Revue française de généalogie note en effet que les recherches permettent bien d'identifier une "famille issue d’un Allen Robinette, arrivé en Pennsylvanie vers 1694 avec ses enfants et sa femme, Margaret Symm, qu’il avait épousée à Londres, en 1653. On dit que cet homme était un Quaker (dissident de l’église anglicane) et qu’il aurait été le fils d’un huguenot français réfugié en Angleterre..."

Le problème, poursuit la revue, vient du fait que "les généalogistes anglais sont très partagés au niveau du père de cet Allen, avec, pour les uns, un Richard Robinett, originaire du Surrey, et pour les autres un James Robinette et une lignée remontrée sur plusieurs générations en Angleterre, jusqu’à un John Robinette, né vers 1487, donc bien antérieur à l’exode huguenot"

Difficile, dès lors, d'attribuer des origines françaises à celui qui, le 20 janvier, deviendra le 46e Président américain. "Quand Joe Biden évoque des ancêtres français nommés Robinette et venus avec Lafayette aux Etats-Unis, c’est une élucubration, une légende", assure le généalogiste Jean-Louis Beaucarnot, interrogé par 20 Minutes.

Une autre piste

Bien que la piste "Robinette", avancée avec peu de certitudes par Joe Biden, ne mène pas forcément à la France, il n'est pas exclu que de lointains ancêtres du nouveau président aient été Français. "Si l’on peut trouver à Biden des racines françaises, ce sera [...] par d’autres branches, avec ici, comme dans la plupart des généalogies américaines, des ancêtres anglais issus de lignées bourgeoises et aristocratiques, qui vont immanquablement conduire à des ascendances royales", détaille la Revue française de généalogie. 

Et de remonter ainsi le fil de l'histoire (et les siècles) : "à la 14e génération, une aïeule nommée Margaret Tyndal se révélera descendre d’une Blanche de Savoie (née en 1267 et aïeule de Biden à la 22e génération), fille d’un Louis de Savoie et d’une Jeanne de Montfort, par laquelle on découvre à Biden des ancêtres en région parisienne. Des ancêtres qui n’avaient cependant rien de banlieusards, pour être les anciens seigneurs de Montfort-l’Amaury, de Pamaiseau, de Linas ou encore de Beaumont-en-Gâtinais et se nommer au passage Lévis-Mirepoix."

Soulignons que trouver des origines européennes à Joe Biden n'a rien de surprenant, surtout lorsque l'on se penche sur l'histoire du peuplement de l'Amérique du Nord. Pour autant, le "middle name" du nouveau pensionnaire de la Maison-Blanche, "Robinette", ne permet pas de remonter à la France, les généalogistes qui s'y intéressent semblant davantage explorer des pistes menant à l'ancien empire britannique.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Déconfinement : en Allemagne, des restrictions jusqu'au printemps ?

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Producteur de musique tabassé : retour sur la chronologie des faits

Lire et commenter