Des Bitcoins ou Ebola : la République tchèque menacée d'une propagation du virus

International

FIÈVRE DU CHANTAGE - La République tchèque est victime d'un chantage de la part de malfaiteurs qui menacent de propager le virus Ebola sur tout le territoire. Pour renoncer à leur projet, les maîtres-chanteurs réclament un million d'euros en bitcoins, la monnaie virtuelle.

Un million d'euros en bitcoins ou une infection à Ebola à l'échelle nationale. C'est le chantage digne d'un scénario hollywoodien auquel est soumise la République tchèque, a déclaré le chef adjoint de la police nationale locale lundi 27 octobre.

EN SAVOIR + >> Les bitcoins, cette monnaie virtuelle qui flambe

Objectif panique
"Un ou des malfaiteurs se livrent au chantage à l'égard de l'Etat, en menaçant de propager le virus Ebola. Dès le début, leur objectif principal a été de semer la panique", a déclaré le chef adjoint de la police nationale, Zdenek Laube, dans des propos rapportés par l'AFP.

EN SAVOIR + >> Pourquoi vous ne risquez pas d'attraper Ebola dans le métro

Des menaces sophistiquées mais pas réalistes
Si les méthodes employées par la ou les maîtres-chanteurs sont "très sophistiquées", explique le ministère de l'Intérieur, les autorités locales ne semblent pas céder à la panique. Le responsable des services de santé publique Vladimir Valenta a ainsi affirmé à la presse que le projet en question, qui impliquerait d'"obtenir, transporter et diffuser largement" le virus n'était pas "réaliste".

EN SAVOIR + >> La France élargit ses contrôles à tous les modes de transport

Les risques de propagation limités
En effet, si la fièvre hémorragique a d'ores et déjà causé la mort de 5000 personnes à travers le monde, les soupçons d'infection dans le pays, qui concernaient 4 personnes, ont été rapidement dégonflés. Sérieuse ou pas, la menace pourrait cependant valoir 12 ans de prison aux individus qui en sont à l'origine, d'après l'Office de lutte contre le crime organisé.

EN SAVOIR + >> 10.000 cas d'Ebola détectés dans le monde

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter