Des directeurs d'école mexicains tondus pour avoir dénoncé des enseignants grévistes

International

MEXIQUE – Des directeurs d'écoles au Mexique ont été tondus ce mardi pour avoir dénoncé aux autorités des enseignants grévistes opposés à une réforme de l'Education nationale.

Humiliation publique pour quinze enseignants. Un groupe de directeurs et de superviseurs d'un village de l'Etat reculé du Chiapas, dans le Sud du Mexique, s'est fait tondre mardi 31 mai sur fond de contestation d'une réforme du système éducatif mexicain.

Selon la presse locale, une partie de ces responsables des écoles élémentaires humiliés a été contrainte de défiler pieds nus, un panneau sur lequel était inscrit "Traître à la patrie" à la main, dans les rues de la localité située à proximité de la frontière guatémaltèque. Il leur était reproché d'avoir dénoncé aux autorités les noms de collègues grévistes opposés à la réforme de l'Education nationale, lancée en 2013.

Les responsables relevés de leurs fonctions

Cette dernière prévoyait de mener une évaluation régulière des professeurs qui pourraient se voir retirer leurs capacités d'enseignant au bout de trois évaluations négatives. Les représailles menées contre les cadres locaux de l'Education ont été vigoureusement dénoncées par le secrétaire d'Etat mexicain à l'Education, qui a pointé du doigt les éléments les plus extrémistes du syndicat des enseignants, rapporte le quotidien El Comercio , citant l'AFP. Il a indiqué que les personnes qui se sont rendues coupables de cette humiliation publique étaient relevées de leurs fonctions et devront répondre de leurs actes devant un tribunal.

A LIRE AUSSI >>  Kidnappé, l'international mexicain Alan Pulido a été libéré

 

Lire et commenter