Des mannequins très poilues défraient la chronique à New York

Des mannequins très poilues défraient la chronique à New York

International
DirectLCI
Rompant avec la guerre au poil ambiante, une marque de vêtements américaine joue la carte du pubis velu assumé. Dans une boutique seulement...

Des mannequins en petite culotte, une pseudo toison pubienne débordant outrageusement des sous-vêtements en vitrine à Manhattan... Pour un coup de pub, c'est un coup de maître, mais on n'en attendait pas moins de la chaîne American Apparel, coutumière de tels coups d'éclat.

Les poils : naturel et engageant ?

Au-delà de toute considération marketing, la firme affirme avoir voulu inviter "les passants à explorer l'idée de ce qui est 'sexy', à voir dans quelle mesure ils se sentent à l'aise avec les formes naturelles de la femme et peut-être, et c'est le plus important, à venir essayer certains de [ses] ensembles". Iris Alonzo, la directrice de création de la marque aura beau prendre une posture ingénue, elle aura du mal à convaincre qu'à l'approche de la Saint-Valentin, il ne s'agissait pour elle que de célébrer la "beauté naturelle".

Encore que, si dans le voisinage du magasin de Lower East Side, la seule boutique de la chaîne concernée pour le moment, certains ont vu dans cette opération un "subterfuge facile", d'autres ne nient pas que, quels que soient ses tenants et aboutissants, l'idée est intéressante. A peu près autant sans doute que celle de ne plus se laver avec du savon , comme une vaillante journaliste de metronews vient d'en faire l'expérience...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter