Des policiers ukrainiens tuent leurs collègues pensant qu'il s'agit de cambrioleurs

Des policiers ukrainiens tuent leurs collègues pensant qu'il s'agit de cambrioleurs
International
DirectLCI
TRAGIQUE MALENTENDU - Cinq policiers ont été tués par balles dans la nuit de samedi à dimanche en Ukraine. Les auteurs des tirs sont leurs collègues qui les ont pris pour des malfaiteurs.

Un manque de communication entre forces de l'ordre a viré au drame dans une la commune de Kniazitchi, à 30 kilomètres à l'Est de Kiev en Ukraine. Dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 décembre, des policiers ont tiré sur ce qu'ils pensaient être des malfaiteurs... Mais il s'agissait en réalité de leurs collègues, comme le rapporte sur Facebook le député et conseiller du ministère de l'Intérieur, Anton Guerachtchenko, qui évoque "une tragédie".


Le soir de ce dramatique malentendu, des membres des forces spéciales étaient en opération en vue d'interpeller "un dangereux gang de cambrioleurs", quand dans une maison non loin de là, une alarme anti-effraction a retenti.

Les forces spéciales tirent sur la garde nationale qui a "capturé" leurs collègues

La Garde nationale est alors immédiadement envoyée sur place. Lorsqu'elle arrive sur les lieux, elle découvre deux membres des forces spéciales faisant le guet en tenue civile pour ne pas éveiller les soupçons dans le voisinage. Pensant qu'il s'agit de cambrioleurs, les hommes de la Garde nationale décident d'interpeller les deux hommes.


En voyant cela, les autres membres des forces spéciales qui intervenaient à proximité, pensent que leurs collèges se font capturer par des malfaiteurs. Ils ouvrent donc le feu pour les libérer.

Une enquête a été ouverte

Au total, "deux officiers de la Garde nationale, deux policiers en civils et un membre des forces spéciales ont été tués", a précisé Anton Guerachtchenko. 


Le président Petro Porochenko a exigé sur Twitter qu'il fallait "enquêter sur les causes de cette douloureuse tragédie". "Les coupables doivent être punis", a-t-il indiqué. Le parquet a par la suite annoncé l'ouverture d'une enquête.


Pendant ce temps là, les vrais cambrioleurs avaient eu le temps de s'enfuir. Ils ont finalement été rattrapés alors qu'ils étaient sur la route pour rejoindre Kiev.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter