Désarmement nucléaire : les États-Unis sortent du traité INF, Moscou dénonce "une grave erreur"

International

DÉFENSE - Les États-Unis et la Russie se retirent officiellement vendredi du traité de désarmement INF, qui date de la Guerre froide. Les deux pays s'accusent mutuellement d'être responsables de cet échec diplomatique.

Ils se renvoient la balle. La diplomatie russe a dénoncé vendredi une "grave erreur" de Washington après la fin actée du traité de désarmement nucléaire INF signé entre Moscou et Washington, qui risque d'ouvrir une nouvelle course aux armements. 

"Le retrait des Etats-Unis conformément à l'article XV du traité prend effet aujourd'hui car la Russie n'a pas renoué avec son respect total et vérifié", a déclaré dans un communiqué le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, depuis Bangkok où il assiste à des réunions régionales. Les États-Unis avaient suspendu début février leur participation au traité INF en accusant Moscou de fabriquer des missiles non conformes au traité. Cette suspension avait ouvert une période de transition de six mois qui se terminait ce vendredi.

Voir aussi

Risque d'une nouvelle course aux armements nucléaires

La mort du traité risque d'ouvrir une nouvelle course aux armements. Les Etats-Unis n'ont d'ailleurs pas tardé à annoncer qu'ils allaient, selon le Pentagone, développer de nouveaux missiles après la sortie du traité 

De son côté, l'Otan assure vouloir faire en sorte que "sa capacité de dissuasion reste crédible", a annoncé son secrétaire général. Jens Stoltenberg a par ailleurs rejeté une proposition de moratoire de Moscou sur le déploiement des armes nucléaires prohibées par ce document datant la Guerre froide.

Le traité INF, en abolissant l'usage de toute une série de missiles à capacité nucléaire de portée intermédiaire (de 500 à 5.500 km), avait permis l'élimination des SS20 russes et Pershing américains déployés en Europe. Les États-Unis et leurs alliés considèrent que les missiles russes 9M729 violent le traité INF et représentent une "menace directe", bien que la Russie assure qu'ils ont une portée maximale de 480 km. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter