Deux ans de prison pour avoir arraché puis recollé à la glue les testicules de son fils

International
ETATS-UNIS - Une mère vivant au Texas a été condamnée à deux ans de prison pour avoir voulu punir son fils en lui arrachant les parties génitales avant de... tenter de réparer son geste avec de la colle extra forte.

Elle avait tiré tellement fort qu'elle avait déchiré quatre centimètres de peau. Jennifer Marie Vargas vient d'être condamnée à deux ans de prison par la cour fédérale américaine pour avoir, dans un accès de colère, arraché le scrotum de son fils de six ans puis essayé de recoller la peau avec de la super glue, rapporte l'agence Reuters de San Antonio au Texas, largement relayée par la presse américaine. 

Cette Texane de 34 ans avait été arrêtée à l'automne dernier après avoir commis l'horrible geste. C'était le père de l'enfant, un marine travaillant dans une base militaire de San Antonio, qui avait alerté les secours en découvrant son enfant en pleurs et taché de sang lorsqu'il était rentré du travail.

Son mari veut divorcer

La mère a reconnu devant les enquêteurs qu'elle avait cédé à la colère. Elle a expliqué avoir saisi les testicules de son fils et tiré de toutes ses forces. Puis croyant bien faire, elle a nettoyé la plaie à l'alcool et appliqué de la colle extra forte sur la plaie.

Comme l'enfant saignait toujours, elle a bourré son slip de serviettes en papier dans le but de contenir l'hémorragie mais à aucun moment, elle n'a envisagé d'appeler un médecin. Le procureur a précisé lors du procès que son enfant lui avait été enlevé et que son époux avait demandé le divorce.
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter