Deux planètes jumelles de la Terre viennent d'être découvertes

International

ESPACE - Des scientifiques viennent de découvrir huit nouvelles planètes. Parmi elles, deux présentent des caractéristiques très proches de celles de la Terre.

De l'eau, de la roche, des océans... et peut-être de la vie. Le monde scientifique est en émoi depuis l'annonce, ce mardi, de la découverte de huit nouvelles planètes dont le diamètre est moins de deux fois celui de la Terre. Elles ont été observées grâce au télescope américain Kepler. Deux d'entre elles sont particulièrement intéressantes : elles présentent de nombreuses caractéristiques similaires à la Terre. 

LIRE AUSSI >> Les 10 photos les plus marquantes de la Nasa en 2014 

Surnommées "Kepler-438b" et "Kepler-442b, celles-ci sont en orbite autour d'étoiles rouges, qui sont plus petites et moins chaudes que notre soleil. Mais surtout, elle gravitent dans ce que les scientifiques appellent "la zone habitable", à savoir la zone où l'eau se trouve à l'état liquide. Et donc la zone où la vie aurait le plus de probabilité d'exister. "Nous n'avons jamais été aussi près de trouver une jumelle de la Terre en orbite autour d'étoile comme notre soleil", a ainsi estimé Fergal Mullally, un astrobiologiste de la Nasa. 

97% de chances d'être "dans la zone habitable"

Avec un diamètre de seulement 12% plus grand que celui de la Terre, Kepler-438b a 70% de chance d'être rocheuse, selon les calculs des astronomes qui ont présenté ces découvertes à la conférence de l'American Astronomical Society réunie cette semaine à Seattle (Etat de Washington, nord-ouest).  Kepler-442b a quant à elle un diamètre un tiers plus grand que celui de la Terre et a 60% de probabilités d'être rocheuse.

Encore mieux : les scientifiques ont calculé qu'il y a 70% de probabilités que Kepler-438b soit dans la zone habitable de son système stellaire. Pour Kepler-442b, qui a environ deux-tiers de rayonnement supplémentaire que la Terre, la probabilité qu'elle soit dans la zone habitable est estimée à 97%.

"Nous ne savons pas avec certitude si certaines de ces exoplanètes sont réellement habitables", a cependant tenu à préciser David Kipping de centre d'astrophysique de Harvard, l'un des principaux co-auteurs de ces découvertes. Tout ce que nous pouvons dire c'est que ces planètes sont des candidates prometteuses". En revanche, peu de chances qu'une expédition prochaine soit lancée. Kepler-438b et Kepler-442b sont situées à respectivement 470 et 1.100 années-lumière de nous.

LIRE AUSSI >>  Hubble capture toute la beauté de la nébuleuse de l'Aigle, 20 ans après un premier cliché

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter