Deux policiers attaqués par des "islamistes" dans le sud de la Russie : quatre suspects tués

International
MENACE - Quatre personnes suspectées d'avoir commis en début de semaine une attaque contre des policiers à Astrakhan, dans le sud de la Russie, ont été tuées jeudi par les forces de l'ordre russes.

Deux membres de la police routière locale ont été tués par des "islamistes radicaux" à Astrakhan dans la nuit de lundi à mardi, selon les autorités de cette région située sur les rives de la mer Caspienne. Ce jeudi matin, quatre suspects ont été retrouvés par la police, a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. "Ils ont opposé une résistance armée lors de l'arrestation (...) et ont été tués" par des tirs de riposte. Par ailleurs, trois membres de la Garde nationale russe ont été blessés dans l’opération. Les suspects ont ouvert le feu, lors d'une inspection de leur voiture. 

Cet incident intervient alors qu’un attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg, perpétré, selon les enquêteurs, par un jeune homme né au Kirghizistan, a fait 13 morts lundi. La région d'Astrakhan est frontalière du Daguestan, république instable du Caucase russe où sévit une rébellion islamiste. Si des attaques ou des affrontements avec les forces de l'ordre restent fréquents dans le Caucase, elles sont beaucoup plus rares dans le reste du pays.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Explosion dans le métro de Saint-Petersbourg

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter