"Dieselgate" : des ingénieurs de Volkswagen passent aux aveux

"Dieselgate" : des ingénieurs de Volkswagen passent aux aveux

TRICHE - Selon le quotidien allemand Bild, plusieurs ingénieurs de Volkswagen ont avoué êtres responsables de l'installation d'un logiciel truqueur dans les moteurs diesel du géant automobile mondial.

Les langues commencent à se délier. Dimanche, le quotidien allemand Bild affirme que plusieurs ingénieurs de Volkswagen ont avoué avoir truqué les moteurs diesel, à partir de 2008. Le nombre de personnes concernées, leur identité et leur niveau dans la hiérarchie du groupe reste encore indéterminé. Devant les enquêteurs, chargés en interne de faire la lumière sur cette affaire, certains d'entre eux ont confessé qu'il était techniquement impossible de fabriquer le moteur EA 189, développé par Volkswagen en 2005, en respectant à la fois les plafonds d'émission de gaz polluants et les impératifs de coûts.

Volkswagen se défausse

Ces informations pourraient bien encore fragiliser la position du constructeur de Wolfsbourg, qui a imputé l'installation d'un logiciel truqueur dans les moteurs diesel de la marque à "un petit groupe de personnes". Certains salariés ont été suspendus.

Depuis la semaine dernière, on sait que ce sont, au niveau mondial, 11 millions de véhicules qui seront rappelés pour se mettre aux normes. En France, un site internet ( https://informations.volkswagengroup.fr ), ainsi qu'un numéro vert (0805.805.200) a été mis en place à partir de lundi pour guider les utilisateurs qui seraient concernés. 

LIRE AUSSI >> Notre dossier consacré au scandale Volkswagen

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

" J'ai 30.000 euros de dettes" : ces travailleurs ruinés par la crise du Covid

Lire et commenter