"Diplomatie du cheval" : Macron va offrir "Vésuve de Brekka" au président chinois

International
DirectLCI
ANIMAUX – En visite officielle dans l'empire du Milieu depuis ce lundi matin, Emmanuel Macron va offrir "Vésuve de Brekka", un cheval de la Garde républicaine, à son homologue chinois Xi Jinping. Un moyen de répondre au prêt d’un couple de pandas au zoo de Beauval par la Chine en 2012.

En sus de toutes leurs qualités, nos amis les bêtes sont des alliées de choix dans le jeu diplomatique. Alors qu’il a entamé ce lundi matin sa première visite officielle en Chine, Emmanuel Macron a annoncé à l’AFP qu’il allait offrir à son homologue Xi Jinping un cheval de la Garde républicaine. Cette "diplomatie du cheval inédite", selon les mots de la présidence, trouve sa source lors de la visite du président chinois en 2014. A l’époque, ce dernier "avait été escorté des Invalides à l'Elysée par 104 cavaliers de la Garde républicaine et avait été fasciné par ce savoir-faire d'excellence". 


Précision importante : la transcription en mandarin du nom d’Emmanuel est  "Makelong" ("le cheval vainc le dragon"). Le cheval, qui se prénomme "Vésuve de Brekka", est un hongre (comprendre : castré) bai brun âgé de 8 ans. Il est originaire d'un petit élevage de la Manche et a rejoint les rangs de la Garde républicaine en 2012. Le président cédera également son harnachement ainsi qu'un sabre orné de l’inscription suivante : "M. Emmanuel Macron - Président de la République Française - Pékin - Janvier  2018". 

Un geste diplomatiqueEmmanuel Macron

En définitive, "désireux de tisser des liens d'amitié avec les chefs d'Etat étrangers, plus qu'un cadeau, Emmanuel Macron a voulu faire un geste diplomatique", affirme l'Elysée. Un moyen de répondre à la "diplomatie du panda". Pour rappel, la Chine a prêté au zoo de Beauval -donc à la France d'un point de vue diplomatique- un couple de pandas en 2012. Ce dernier a donné naissance en août dernier au petit "Yuan Meng" (littéralement "la réalisation d'un rêve, d'un souhait"), baptisé par Brigitte Macron. Laquelle avait remercié la Chine "d'avoir décidé de confier à la France l'un des symboles vivants de l'âme chinoise".

En vidéo

Brigitte Macron célèbre le baptême du panda chinois au zoo de Beauval

Par ailleurs, la France va conclure "un accord de partenariat entre la Garde républicaine et les autorités chinoises, qui valorise l'excellence de la  filière équine française, dotée de nombreux atouts pour accompagner le  développement de ce secteur en Chine".     

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter