Discours sur l'état de l'Union : opération reconquête pour Obama

Discours sur l'état de l'Union : opération reconquête pour Obama

International
DirectLCI
ETATS-UNIS – Barack Obama doit livrer mardi le discours sur l'état de l'Union. Un rendez-vous politique majeur en forme d'opération de reconquête pour le président des Etats-Unis, malmené dans les sondages.

Barack Obama a déjà marqué les Etats-Unis. Sa seule élection en 2008, celle du premier président afro-américain, a ouvert une nouvelle page dans l'histoire de son pays. Mais, l'empreinte que l’ancien sénateur de l’Illinois souhaite laisser n'est pas que symbolique. Réformateur, le démocrate a déjà entrepris une série de réformes sociales qu'il a dû âprement défendre pour les faire adopter.

Mardi, il livrera devant le Congrès le traditionnel discours sur l'état de l'Union, qui trace la ligne politique de l'année qui s'ouvre. Un rendez-vous placé sous le signe de la reconquête après une année 2013 chaotique, marquée par une chute de sa cote de popularité .

Des échecs à effacer

Il faut dire que le 44e président des Etats-Unis a essuyé quelques échecs cinglants au cours des derniers mois. Ainsi, son projet de loi encadrant les armes à feu, mis en place après la tuerie de Newtown, a été rejeté. Quant au volet principal de sa grande réforme de l'assurance-maladie, elle a connu des ratages qui ont contraint le chef de l'Etat à faire amende honorable.

Devant les congressistes mardi, Barack Obama pourra cependant s’appuyer sur un bilan économique positif, porté par un taux de chômage ramené désormais à son niveau d'avant-crise (6,7%). S'il s'est déjà dit "optimiste" avant sa venue au Capitole, le chef de l'Etat devrait surtout se montrer combatif à l'aube d'une année cruciale, avec les élections de mi-mandat en novembre. Un rendez-vous qui doit voir le renouvellement de l'ensemble de la Chambre des représentants, à majorité républicaine, et d'un tiers du Sénat, acquis aux démocrates.

Obama repart en tournée

Déterminé, le locataire de la Maison Blanche a déjà fait savoir qu'il était prêt à "contourner" le Congrès si nécessaire pour faire appliquer ses mesures. Parmi celles-ci, des propositions "réelles, concrètes et pratiques" en faveur de "la classe moyenne et de tous ceux qui espèrent y rentrer", a indiqué le porte-parole de la Maison Blanche.

Ce volontarisme affiché doit ensuite se concrétiser par une grande tournée virtuelle à travers le pays, via Google+, au cours de laquelle les citoyens pourront interroger le Président sur sa politique. Une ultime campagne pour Barack Obama afin de s'assurer une fin de mandat à son image : marquante.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter