Disparition de Maddie : le suspect allemand se mure dans le silence

Maddie McCann
International

SILENCE - Le nouveau suspect allemand dans l'affaire de la disparition de la petite Britannique ne veut pas s'exprimer sur les faits.

Le silence, et rien d'autre. Le suspect numéro 1 dans l'affaire Maddie, cette petite Britannique disparue il y a 13 ans au Portugal, refuse de s'exprimer sur les faits. Celui dont l'existence a été dévoilée cette semaine est actuellement incarcéré à Kiel, dans le Nord de l'Allemagne, selon ses avocats.

"Christian B. ne donne pas d'indications pour le moment sur cette affaire et nous vous demandons de comprendre que nous non plus en tant que ses défenseurs n'en donnons pas", a expliqué Friedrich Fülscher à une chaîne d'information en continu allemande. Pédophile multirécidiviste de 43 ans, Christian B. a dû être placé dans une cellule à l'isolement pour des raisons de sécurité, a par ailleurs indiqué mercredi le ministre régional de la Justice du Schleswig-Holstein, Claus Christian Claussen. Notamment car le suspect ne peut plus sortir de sa cellule qu'accompagné de gardiens et hors des moments de sortie des autres détenus afin d'éviter des agressions de ses co-détenus.

Lâché par deux de ses avocats

Les deux avocats du suspect qui étaient jusqu'ici chargés de sa défense ont par ailleurs annoncé renoncer à leur mandat, sans donner d’explication. Ils ont été remplacés par deux autres défenseurs qui ont aussi menacé de poursuites des connaissances de leur client l'ayant décrit comme agressif et suspect. De son côté, la justice allemande progresse dans l'enquête : elle étudie un éventuel parallèle entre la disparition d'une fillette il y a cinq ans dans le pays et celle de Madeleine McCann.

Lire aussi

Treize ans après la disparition de la fillette, l'identification de ce nouveau suspect a fait renaître l'espoir d'éclaircir le profond mystère entourant l'affaire Maddie, riche en rebondissements. Christian B. est soupçonné d'avoir enlevé en 2007 et tué la fillette alors qu'elle passait des vacances avec ses parents dans la petite station balnéaire portugaise de Praia da Luz. 

En vidéo

ARCHIVES - Enfants disparus : des enquêtes longues et difficiles

L'Allemand, condamné à plusieurs reprises notamment pour violences sexuelles sur des mineurs, serait entré par effraction dans l'appartement des McCann pour y commettre un vol et, une fois sur place, pourrait avoir décidé d'enlever la petite fille, selon la justice allemande. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent