Disparition de Simon Gautier en Italie : retour sur une semaine de recherches et de zones d'ombre

International
DISPARITION - Une semaine après la disparition de Simon Gautier en Italie, ses proches se mobilisent pour retrouver le jeune homme. Comment s'organisent les recherches sur place ? Quel devait être le parcours du jeune homme ? Que disent les autorités ? Retour sur les principaux éléments connus.

Voici déjà une semaine que Simon Gautier a disparu sur un sentier de randonnée près de Policastro, en Italie. Ses proches se mobilisent sur place pour essayer de le retrouver. Retour sur cette disparition inquiétante et ses zones d'ombre.

Rappel des faits

En fin de semaine dernière, Simon Gautier, étudiant de 27 ans habitant à Rome, entreprend une randonnée qui doit le mener de Policastro à Naples. Il a emporté avec lui vivres et matériel pour dormir à la belle étoile. Son seul impératif est d’être à Naples une semaine plus tard, vendredi 16 août : il a réservé un train qui doit le ramener à Rome, où l’attend un ami. Si sa maman a expliqué à LCI que Simon devait débuter sa randonnée jeudi 8 août, aux secours, qu'il a appelés le vendredi 9 août, le jeune homme a indiqué être parti le matin-même. 

L'appel aux secours italiens

Simon Gautier  aurait fait une chute dès le début de sa marche et se serait cassé les deux jambes, selon le message qu'il a adressé aux secours pour réclamer de l’aide. Dans un enregistrement mis en ligne sur le site Spreaker, on peut suivre l'échange entre le jeune homme - à la voix claire mais visiblement choqué et en manque de lucidité - et une opératrice. Celle-ci lui demande d'où il appelle, Simon Gautier répond : "Je ne sais pas, vous pouvez me localiser ?" Ce à quoi il s'entend dire "non".  Alors que son interlocutrice essaye de mieux le localiser, Simon Gautier répète qu'il se trouve "au milieu de nulle part, sur la côte", et ne se souvient pas d'où il est parti si ce n'est " de Policastro, plus ou moins. (...) Au début il y avait un petit sentier mais je l'ai perdu et je suis tombé". Un document que LCI reproduit ci-dessous :  

En vidéo

DOCUMENT LCI - Le dernier appel de Simon Gautier, disparu en Italie

"Vous êtes tombé dans un ravin ? Où êtes-vous tombé ? Dans un fossé ou au milieu de nulle part ?" continue la secouriste. "Il y a une hauteur" lui répond l'étudiant. "De combien de mètres ?" essaye de savoir son interlocutrice.  "Je ne sais pas, je ne peux pas vous aider" s'entend-elle dire. "Ecoutez, le problème c’est que en ignorant où vous êtes, on ne peut rien faire. Moi je vais contacter les policiers pour savoir s’ils peuvent localiser votre téléphone (…) Vous gardez libre le téléphone" entend-on à la fin de l'enregistrement.


D'après les médias italiens, Simon Gautier ne sera plus joignable sur son téléphone, et les autorités italiennes n'auront jamais pu localiser précisément le jeune homme. Son appel à l'aide aurait été reçu par les carabiniers de Lagonegro, à environ 25 km de Policastro. Et selon La Repubblica, il faudra attendre la fin de journée pour que la commune de San Giovanni a Piro - où a eu lieu l'accident - enclenche des recherches. 

Les recherches

Selon la presse italienne, les recherches ont débuté le samedi 10 août au matin. Depuis, des hélicoptères et des drones survolent la zone où Simon aurait disparu. Des gardes-côtes et des carabiniers participent également aux recherches. 


La famille de Simon aurait été informée lundi de la disparition du jeune homme, et depuis mercredi 14 août, une trentaine de ses proches sont présents à Policastro pour participer aux recherches. Ils s'organisent pour quadriller la zone où Simon aurait disparu, et pour essayer de mobiliser plus de moyens.

Mais selon la maman du jeune homme jointe jeudi 15 août par LCI, les moyens mis à leur disposition ne sont pas adaptés au terrain escarpé et à la zone montagneuse dans laquelle Simon a disparu. "Malgré leur bonne volonté et leur aide, les secours italiens ne sont pas assez nombreux pour explorer ce secteur. Et leurs drones et hélicoptères ne peuvent pas repérer Simon s'il est tombé dans une crevasse. Six jours après son appel à l'aide, dans lequel il explique avoir  les deux jambes cassées, il nous fait de l'aide ! Il faut que la France et l’Italie nous apportent l’aide nécessaire pour explorer cette zone difficile" lance-t-elle. "Nous avons besoin de spéléologues, d'alpinistes ou de pompiers formés à la montagne, capables d'aller dans des zones inaccessibles. Je suis certaine que Simon a dévalé. Il est peut-être dans une crevasse. De notre côté, nous avons réalisé tout ce que nous pouvions" ajoute Delphine Godard. 


Un appel au secours qu'elle a de nouveau formulé vendredi, à l'antenne de LCI : 

En vidéo

"Il nous faut de l'aide" : l'appel de la mère de Simon Gautier, disparu en Italie

Les réponses des autorités

"Côté français, nous sommes en rapport avec le consulat de Naples uniquement. Mais il n'est d’aucune aide puisqu'il n'est au courant de rien. C'est lui qui nous demande des informations. Côté italien, nous n’avons pas de promesses de moyens supplémentaires. Nous en avons fait la demande mais personne ne nous a dit que nous aurons satisfaction. Il faudrait qu’il y ait une vraie volonté de dire ‘allez maintenant, on y va’" expliquait Delphine Godard à LCI jeudi 15 août. 


Vendredi en milieu de journée, une source diplomatique a assuré à LCI être "en contact constant" avec la famille et "en relation étroite" avec les autorités italiennes. "Sitôt informés de la disparition de Simon Gautier, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères et l’ambassade de France à Rome se sont pleinement mobilisés pour retrouver notre compatriote", nous a-t-on indiqué au Quai d'Orsay. Ce dernier salue la "grande mobilisation" des autorités italiennes et le déploiement "d'importants moyens matériels et humains" pour retrouver le Français "dans une zone étendue et difficile d'accès". 


En Italie, la polémique enfle notamment sur la lenteur de l'intervention des secours, et la défaillance du système de géolocalisation.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter