Disparition de Simon Gautier : il a suffisamment de vivres pour tenir "quinze jours", assurent ses proches

International

LUEUR D'ESPOIR - Après plus de huit jours de recherches, les proches de Simon Gautier ont de bonnes nouvelles. Selon l'un de ses amis les plus proches, des vidéos de caméra surveillance prouvent que le randonneur Français - qui a disparu dans le sud de l'Italie - a acheté des vivres avant de partir dans la montagne. Il disposerait de suffisamment de nourriture et d'eau pour tenir quinze jours en solitaire.

Thomas en est désormais certain, Simon Gautier est "encore en vie ". Ce proche du jeune randonneur français de 27 ans, introuvable depuis son appel à l’aide le vendredi 9 août, fait partie de la trentaine de personnes venues  participer aux recherches près de Policastro, à près de 200 km au sud de Naples. Après une rencontre avec la maire, il a encore un peu plus l'espoir de retrouver son ami. 

Lire aussi

Il est capable de vivre plus de quinze jours en solitaire- Un ami de Simon Gautier

Alors que les recherches se poursuivent sans discontinuer, avec de nouvelles équipes de secours alpin attendues d'après les forces de l'ordre, celui qui se plaignait la veille du manque d’informations confie à LCI avoir rencontré le maire de Policastro, Nicolazzi Amedeo. Après deux jours passés à arpenter les sentiers sous un soleil de plomb, Thomas dit avoir pu visionner les enregistrements de vidéos surveillance de la ville. Les images confirment l’arrivée du jeune homme de 27 ans dans la ville et, surtout, elles le montrent entrer dans une épicerie afin d'acheter de la nourriture et de l'eau en vue de sa randonnée. De quoi donner espoir à l’un des meilleurs amis de Simon : "Il nous a été confirmé qu’avec l’ensemble de ces vivres-là, il était capable de vivre plus de 15 jours en solitaire."

En vidéo

Disparition de Simon Gautier : sa mère garde espoir

Sur place, une trentaine de proches ratissent donc toujours les lieux. Parmi eux, les deux demi-sœurs de Simon – sept et dix ans -  et les deux parents. La mère, à qui le consul a rendu visite, a pu rencontrer une psychologue dans le cadre de la mise en place d’une cellule psychologique. Mais d’après nos informations, la docteure ne parlait qu’italien.

Du côté des amis, qui ont fouillé l'ordinateur de Simon Gautier, laissé à Rome, afin de tenter de trouver l’itinéraire précis du randonneur, ils ont arpenté en fin de semaine les sentiers escarpés de ce coin de Campanie. Des recherches "à l'aveugle et sans guides", d’après les explications de Thomas auprès de l’AFP. Ce matin encore, ils sont épaulés, d’après eux, par 30 pompiers et 40 volontaires. Une information qui ne nous a pas encore été confirmée par les responsables des secours. Problème aujourd’hui, le vent souffle sur ces falaises, qui surplombent la mer, rendant difficilement audible les cris.  

Une mauvaise nouvelle compensée par l'annonce des secouristes, qui ont déclaré à l'AFP que de "nouvelles données" géographiques devraient leur permettre de "resserrer la zone de recherches". Celle-ci est extrêmement vaste, s'étendant sur 140 km2, faute de données fiables sur la localisation du téléphone, avec lequel il a appelé au secours,  qui ne répond plus.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter