Disparition de Simon Gautier : le corps du jeune Français retrouvé

International

FAITS DIVERS - Le corps sans vie du jeune randonneur français, qui n’avait plus donné signe de vie depuis neuf jours, a été retrouvé ce dimanche au fond d’un ravin, sur la commune de San Giovanni a Piro, au sud de l'Italie.

Le corps de Simon Gautier, le jeune Français qui avait disparu alors qu’il était parti en randonnée seul dans le sud de l’Italie, a été retrouvé ce dimanche soir, ont annoncé les médias italiens. Une information confirmée par sa mère auprès de France 2, avant d'être à nouveau donnée par la gendarmerie de Sapri : "Le corps de Simon Gautier a été retrouvé il y a peu". Il était parti depuis Policastro Bussentino, à près de 200 km au sud de Naples, avant d’appeler les secours il y a neuf jours en expliquant être tombé et s’être cassé les jambes.

Repéré grâce à son sac à dos

Depuis, les proches du jeune homme mais également des équipes de pompiers spécialisés, des équipes cynophiles, des membres des secours alpins, un hélicoptère mais aussi des drones inspectaient chaque recoin de cette côte escarpée où la montagne et les falaises se jettent dans la mer. Selon les médias italiens, le corps du jeune homme, qui vivait à Rome où il étudiant l'histoire de l'art depuis deux ans, a été repéré ce dimanche au fond d’un ravin, longeant un sentier situé sur la commune de San Giovanni a Piro, près du site du Belvedere di Ciolandrea. C’est un sauveteur en montagne qui a repéré à la jumelle le sac à dos appartenant à l’étudiant âgé de 27 ans. Auprès de France 2, sa mère a précisé avoir appris la nouvelle à 21h  par la voix des carabiniers, qui lui ont expliqué que le sac à dos se trouvait "dans une petite crevasse". 

Cet épilogue dramatique risque de soulever des questions, notamment le temps mis par les secours locaux pour déclencher les recherches, au bout de 28 heures après son appel au secours. Sur place, ses amis, venus participer aux recherches depuis la France, avaient également déploré le manque de coordination des équipes de recherche. Enfin, la question de l'incapacité à le géolocaliser devra, elle aussi, être résolue.

Dans un communiqué publié dans la soirée, le ministre des Affaires étrangères a fait part de sa "très grande tristesse", exprimant ses "plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches". Il a également adressé ses remerciements en direction des "autorités italiennes qui se sont mobilisées pour le retrouver".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter