Disparition des 43 étudiants au Mexique : violents affrontements après une manifestation massive

Disparition des 43 étudiants au Mexique : violents affrontements après une manifestation massive

MEXIQUE – D'importants heurts se sont produits jeudi soir entre des groupes de manifestants et la police anti-émeute à Mexico à l'issue d'une journée de protestation massive contre le gouvernement après la disparition et le probable massacre de 43 étudiants.

Le Mexique s'enfonce dans la violence. Des heurts violents se sont déroulés jeudi soir entre des groupes de manifestants et la police anti-émeute face au Palais national, au centre de Mexico. Les affrontements se sont produits à l'issue d'une journée de protestation contre le gouvernement après le probable massacre de 43 étudiants disparus fin septembre dans le sud du pays.

LIRE AUSSI : >> Mexique : les familles des 43 étudiants disparus sillonnent le pays pour les retrouver

Postés devant le siège du gouvernement, les policiers ont dispersé à l'aide de gaz lacrymogène et de jets d'eau des manifestants qui leur jetaient des pierres et des pétards, puis des cocktails Molotov. Protégés par des boucliers, les policiers ont avancé vers la foule pour la disperser et l'obliger à évacuer la place centrale. Vêtues de noir, des dizaines de milliers de personnes avaient auparavant défilé pacifiquement pour réclamer justice pour les 43 étudiants disparus et la démission du président Enrique Peña Nieto. "On les a emmenés vivants, vivants nous les voulons", scandaient les manifestants . Un peu plus tôt, des violences avaient marqué le début de cette journée de protestation près de l'aéroport international de Mexico, sans qu'ait été signalé de blessés sérieux. Une trentaine de manifestants ont au total été arrêtés après ces deux manifestations qui ont fait deux blessés du côté des policiers, ont annoncé les autorités.

Sept personnes tuées à Veracruz

Selon trois détenus, les 43 jeunes ont été enlevés, puis tués, leurs cadavres brûlés avant que leurs restes concassés soient jetés dans une rivière. Les autorités n'ont toutefois pour le moment aucune trace identifiable des étudiants. L'affaire des disparus a déclenché la plus grave crise depuis des décennies au Mexique selon les spécialistes, jetant une lumière crue sur un cas de collusion ouverte entre une autorité municipale, sa police et un groupe criminel.

Dans ce contexte de chaos, sept personnes ont par ailleurs été abattues et cinq autres blessées mercredi soir dans une attaque menée par un commando armé sur un chemin de campagne à Isla, dans l'Etat de Veracruz (Est). Veracruz est le territoire du sanguinaire cartel de Los Zetas, qui se dispute avec d'autres groupes criminels le contrôle des activités illicites comme la vente de drogue, le vol de combustible sur des oléoducs ou l'extorsion de migrants se rendant aux Etats-Unis.

LIRE AUSSI >> Mexique - Disparition des 43 étudiants : le Parlement du Guerrero incendié

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Hautement transmissible", le variant Omicron exige une "action urgente", selon le G7

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Éric Zemmour reconnaît un geste "fort inélégant" au lendemain de son doigt d'honneur

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.