Disparition du MH370 : deux ans après, où en est la Malaysia Airlines ?

Disparition du MH370 : deux ans après, où en est la Malaysia Airlines ?
International

Toute L'info sur

Les mystères du vol MH370

RELANCE - Deux ans après la disparition du MH370, la compagnie Malaysia Airlines n'a pas fait faillite. Elle pourrait même renouer avec les bénéfices en 2018. Une résurrection dans la douleur qui pourrait cependant s'avérer insuffisante pour affronter la concurrence féroce dans l'aérien.

Une faillite évitée mais à quel prix ? Déjà obscurci avant la disparition du vol MH370 et le crash du MH17 en Ukraine, quatre mois plus tard, l'avenir de la compagnie Malaysia Airlines était plus que compromis après ces deux catastrophes. Tout juste deux ans après la tragédie, toujours inexpliquée, du Boeing 777 effectuant la liaison Kuala Lumpur-Pékin force est de constater que la compagnie malaisienne a survécu grâce à un douloureux plan de restructuration. Toutefois, sauvé mais affaibli, le groupe pourrait ne pas résister à la concurrence particulièrement accrue dans le secteur en Asie.

Plombée par une dette cumulée d'un milliard d'euros en 2014, la Malaysia Airlines n'a pas eu le choix de prendre des mesures drastiques après les deux catastrophes qui l'ont frappée en mars et juillet de la même année. Alors que le principal actionnaire de la compagnie, le fond souverain malaisien Khazanah la renflouait à hauteur de 1,4 milliard d'euros, la Malaysia Airlines annonçait un plan de réduction de personnel qui s'est traduit par le départ d'un tiers de son personnel, soit quelque 6000 personnes. En outre, la compagnie a supprimé ses liaisons long-courriers les moins rentables, ne maintenant pour l'Europe que les vols à destination de Londres et a fait appel au redoutable Christoph Mueller, artisan des sauvetages de l'irlandaise Aer Lingus, la belge Sabena et de la compagnie porte-drapeau allemande Lufthansa.

Une stratégie à "long terme" assure la compagnie

Portée notamment par la chute des prix du pétrole, la relance de la Malaysia Airlines, fondée en 1947, a donc payé. Selon Christoph Mueller, la compagnie devrait renouer avec les profits en 2018, date à laquelle son mandat prendra fin. Mais la Malaysia Airlines ressort profondément transformée de la crise qu'elle vient de traverser. Son activité désormais se concentre sur les liaisons continentales tandis que ses liaisons long-courriers seront dorénavant assurées par la compagnie des Emirats Arabes Unis, Emirates, avec laquelle la Malaysia Airlines a récemment conclu un accord.

EN SAVOIR + >> Disparition du MH370 : un nouvel objet trouvé à La Réunion

Plusieurs analystes remettent néanmoins en cause la capacité de la compagnie à tirer son épingle du jeu dans la concurrence particulièrement féroce du ciel asiatique, où sévissent Air Asia, Singapore Airlines ou encore Garuda Indonesia. "Ils ont pris la voie facile, estime Shukor Yusof, fondateur de la société de recherches dans l'aérien Endau Analytics, cité par l'agence AP. Le moyen le plus rapide pour réduire les coûts, mais à long terme je ne pense pas cela représente une occasion de réellement renforcer (la compagnie) ou ... régler les problèmes fondamentaux de la société."

Mais la Malaysia Airlines se montre néanmoins confiante. Dans un communiqué adressé lundi à Reuters, le groupe assure une stratégie à "long terme (…) avec un accent particulier sur la compétitivité des prix à court terme et l'ambition affichée de s'étendre après avoir atteint le seuil de rentabilité."

EN SAVOIR +
>> Un débris du vol MH370 retrouvé au Mozambique... pas tout à fait par hasard
>> MH370 : le débris d'avion appartient bien au Boeing 777 de la Malaysia Airlines
>> 
Un professeur de maths pense avoir résolu le mystère du vol MH370

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent