Disparition du sous-marin argentin : le San Juan peut-être détecté à 1000 mètres de profondeur

International

PISTE - Nouvel espoir de retrouver le sous-marin argentin disparu le 15 novembre dernier. Selon la marine argentine, un signal aurait été détecté par des sonars à 1.000 mètres de profondeur.

Près d’un mois après sa disparition, le San Juan reste introuvable. Lundi pourtant, la marine argentine a annoncé avoir détecté un signal qui pourrait s’apparenter au sous-marin, disparu le 15 novembre dernier dans l’Atlantique sud avec ses 44 membres d’équipage. Un objet, situé à 1000 mètres de profondeur, a été détecté par des sonars. 

"Nous analysons un nouveau point (de contact) situé à 1000 mètres. Les conditions ne sont pas optimales mais nous continuons à chercher", a déclaré lors d'un point presse le porte-parole de la marine argentine Enrique Balbi. Depuis la disparition du submersible, d’importants moyens ont été mis en place pour le retrouver. Un sous-marin russe capable de fouiller à 6000 mètres de profondeur était notamment présent dans la zone de recherches, mais c’est finalement un navire américain qui a détecté cette nouvelle piste.

En vidéo

Disparition du San Juan : les familles des victimes veulent connaître la vérité

Lire aussi

Le 30 novembre dernier, la marine argentine avait annoncé abandonner tout espoir de retrouver des survivants parmi les membres d'équipage. Dans son dernier message, le 15 novembre à 7h30, le San Juan indiquait connaître des problèmes de batteries qui seraient survenu au moment où de l'eau de mer est entrée dans le navire par le schnorkel, tube qui permet aux sous-marins équipés de moteurs diesel de faire fonctionner ces moteurs tout en étant en immersion. Mais alors que l'incident semblait résolu, une explosion sous-marine a été enregistrée quelques heures plus tard à proximité de la dernière position donnée par le sous-marin.

Ce mercredi, un objet détecté à 940 mètres de profondeur dans cette zone avait déjà suscité l'espoir des équipes de recherche. Mais alors que le président argentin Mauricio Macri appelait à la prudence, la piste s'était révélée infructueuse.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter