Étudiant français disparu en Italie depuis une semaine : les amis de Simon Gautier s'organisent pour le retrouver

International
INQUIÉTUDE - Les recherches se poursuivent en Italie pour essayer de retrouver Simon Gautier, l'étudiant français qui a disparu le 9 août dans les environs de Policastro, à 180 km de Naples. Ses amis proches se mobilisent et s'organisent, depuis la France et l'Italie.

Toujours aucune trace de Simon Gautier. Près d’une semaine après la disparition de cet étudiant français de 27 ans près de Policastro (Italie), ses proches sont sans nouvelles de lui. Pour faire avancer les choses, sa quinzaine d’amis les plus fidèles a décidé de s’organiser. 


"Nous nous sommes divisés en deux groupes. Un premier, d’environ six personnes, est arrivé sur place ce jeudi et a commencé les recherches sur les sentiers de randonnée après une réunion avec les carabiniers (ndlr : gendarmes)  à 9 heures. Un autre est resté en France pour organiser leurs actions" explique à LCI l’une des amies de Simon. Les personnes présentes sur place ont pour consigne de se géolocaliser toutes les 30 minutes au cours de leurs recherches. Ainsi depuis la France, leurs amis répertorient tous les endroits où ils sont déjà passés afin de mieux cibler les zones encore à explorer. 

L'itinéraire de Simon connu avec précision

Les amis de Simon sont également désormais sûrs que le jeune homme avait pour objectif de rallier Naples à pied depuis Policastro (soit environ 180 kilomètres). "Nous avons retrouvé l’historique de son ordinateur. Nous connaissons donc quel itinéraire il avait choisi de suivre" nous souligne l'amie de Simon.


Outre ce groupe d’amis, des volontaires français se sont aussi manifestés pour aider à retrouver Simon Gautier. Deux de ses amies italiennes – il vivait à Rome depuis deux ans – sont également présentes pour assurer la traduction avec les autorités italiennes.

Vendredi dernier, Simon Gautier avait adressé un message alarmiste aux secouristes italiens alors qu’il randonnait dans le golfe de Policastro. "Je suis tombé dans une falaise, j’ai les jambes cassées, aidez-moi, je vois la mer. Mais je ne sais pas où je suis" aurait-il déclaré.


Selon la presse italienne, les premiers secours auraient été dépêchés sur place plusieurs heures après, faisant enfler la polémique de leur efficacité de l’autre côté des Alpes. Depuis, ni les carabiniers, ni les garde-côtes, ni les pompiers aidés de leur hélicoptère n’ont retrouvé la trace du jeune randonneur.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter