Trump accuse Google de "censure", le géant américain dément

PASSE D'ARMES - Donald Trump s'est montré très virulent ce mardi envers Google, accusant le géant du web de "censurer" les sites conservateurs via son service Google News. L'entreprise dément fermement ces accusations.

Comme à son habitude, Donald Trump n'y est pas allé de main morte sur Twitter ce mardi. Dans deux messages, le président des Etats-Unis s'en est pris à Google News, la branche Actualités de Google, l'accusant de "censurer" les sites conservateurs. Selon lui, "96% des résultats 'Trump news' sur Google viennent de médias nationaux de gauche".  "Google et d'autres suppriment les voix des conservateurs et cachent les informations positives. Ils contrôlent ce que nous pouvons voir ou pas. C'est  une situation très grave dont on s'occupera !" a notamment écrit le président américain.


Plus tard dans la journée, Google a fermement démenti les accusations. Le géant américain a souligné que son moteur de recherche ne classait "jamais les résultats de recherche pour manipuler une opinion politique". "La recherche n'est pas utilisée pour défendre un programme politique et nous ne dévions pas nos résultats vers une quelconque idéologie politique", a affirmé l'entreprise dans un communiqué.

Les autres géants d'Internet dans le viseur de Trump

"Notre but est de nous assurer que les utilisateurs qui tapent une recherche dans la fenêtre Google Recherche reçoivent le résultat le plus pertinent en quelques secondes", complète la société. Elle affirme aussi apporter chaque année des centaines d'améliorations aux algorithmes qui pilotent la recherche "pour assurer qu'ils pêchent du contenu de 'grande qualité'".


Depuis plusieurs mois, Donald Trump s'en prend aux réseaux sociaux, dont il estime qu'ils sont tous partiaux contre les opinions conservatrices. Des responsables de ces réseaux ont d'ailleurs déjà été convoqués par le Congrès, où le parti du président a la majorité, pour s'expliquer.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter