Donald Trump acquitté lors de son procès en destitution : "Il fera tout pour peser lors des prochaines élections"

Donald Trump acquitté lors de son procès en destitution : "Il fera tout pour peser lors des prochaines élections"

DÉCRYPTAGE - L'ancien locataire de la Maison Blanche a échappé pour la seconde fois à la procédure d'impeachment qui le visait. Une victoire sans gloire pour le milliardaire républicain qui prend date pour l'avenir. Décryptage avec Jean-Éric Branaa, spécialiste des États-Unis.

Sans grande surprise, Donald Trump a été acquitté samedi pour la seconde fois lors de son procès en destitution. Les démocrates voulaient qu'il soit reconnu coupable d'incitation à l'insurrection, de manière à ce qu'il soit rendu inéligible. Ils tiennent le milliardaire républicain responsable de l'invasion du Capitole survenue à Washington le 6 janvier dernier. Ce jour-là, alors que le Congrès américain s'apprêtait à confirmer sa défaite, des militants ont pris d'assaut le bâtiment, répondant à un appel de celui qui était encore en poste. Cinq personnes, dont un policier, avaient alors perdu la vie. 

Si Donald Trump sort victorieux de ce procès et qu'il a promis à ses sympathisants qu'il a beaucoup de choses à partager avec eux, les divisions au sein du parti républicain offrent un boulevard aux démocrates pour gouverner le pays. 

Analyse et décryptage avec Jean-Éric Branaa, maître de conférences à l'université Assas-Paris II et auteur de Joe Biden (aux éditions du Nouveau Monde).

Toute l'info sur

Le Capitole envahi par des partisans de Donald Trump

LCI : Donald Trump jouait clairement son avenir politique dans ce procès. Il a été acquitté pour la seconde fois. Faut-il y voir une victoire de l'ancien Président ?

Jean-Éric Branaa : Donald Trump sort victorieux de ce procès, puisqu'il n'a pas été condamné. On peut d'ailleurs dire qu'il s'en sort plutôt bien. Jamais dans l'histoire des États-Unis une procédure d'impeachment n'a abouti à la destitution d'un ancien président. Certes, c'est la deuxième fois pour Donald Trump et ce n'était jamais arrivé jusqu'à présent. Il entre dans l'histoire mais par la petite porte. Ce sera la dernière image qu'on gardera de lui. Autant dire que le candidat républicain n'en sort pas grandi. Dès que Donald Trump fera une apparition publique, tout le monde aura maintenant en tête l'insurrection du Capitole.

Blanchi, Trump sera en capacité de sélectionner des candidats qui lui sont proches- Jean-Eric Branaa

"Notre mouvement magnifique, historique et patriotique, Make America Great Again, ne fait que commencer", a immédiatement réagi l’intéressé dans un communiqué. Faut-il y voir une annonce de candidature pour 2024 et que va-t-il faire d’ici là ?

Jean-Éric Branaa : Je ne crois pas qu'il faut y voir une annonce de candidature pour 2024. Donald Trump est connu pour son franc-parler. Quand Donald Trump a quelque chose à dire, il est plutôt cash et ne fait pas dans la dentelle, comme on a pu le voir tout au long de son mandat. Il faut plutôt entendre : 'Caramba, vous m'avez encore raté !'. C'est un grand ouf de soulagement pour lui. Donald Trump joue la provocation et se rappelle au bon souvenir de Joe Biden. Puisqu'il a été innocenté et qu'il n'a pas été rendu inéligible, il va pouvoir critiquer toutes ses décisions. C'est aussi une manière de dire aux républicains : 'Vous avez essayé de vous débarrasser de moi, mais je suis toujours là !'. Donald Trump fera tout pour peser lors des prochaines élections. Étant blanchi, il sera en capacité de sélectionner des candidats qui lui sont proches et de les faire élire en leur apportant son soutien. C'est une réalité qui va rapidement s'imposer aux républicains et qui inquiète au sein du parti.

Lire aussi

Les républicains vont devoir se battre à la fois contre les démocrates et ceux qui soutiennent encore Donald Trump au sein du parti- Jean-Éric Branaa

En poussant les républicains à prendre position, le procès a mis en évidence des divisions. Au bout du compte, sept républicains se sont prononcés en faveur d’une destitution. Quel est l’avenir du parti ?

Jean-Éric Branaa : Le parti républicain va traverser une zone de turbulences dans les semaines et mois à venir. Il risque d'y avoir des règlements de compte entre ceux qui soutiennent Donald Trump contre vents et marées et ceux qui souhaitent qu'il disparaisse du paysage politique. C'est d'ailleurs là une des grandes réussites des démocrates. Ils sont parvenus à créer une véritable scission au sein du parti républicain. De ce fait, les démocrates vont pouvoir manœuvrer un peu plus facilement. D'autant plus que les républicains vont devoir se battre à la fois contre les démocrates et ceux qui soutiennent encore Donald Trump au sein du parti.

La politique américaine vous intéresse ? Alors découvrez notre podcast "Far West"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Coups bas, coups tordus, coups d’éclat…. Replongez dans le Far West électoral de la campagne américaine. Avec un Donald Trump affaibli par la pandémie, un Joe Biden qui portait tous les espoirs de revanche des démocrates, cette présidentielle 2020 a été plus électrique et passionnante que jamais… Avec Magali Barthès, du service étranger de LCI, et ses invités, mettez-vous dans la peau d'un électeur américain. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné pour 4 week-ends, mesures renforcées dans 22 autres départements

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Accident de scooter et violences urbaines à Lyon : une enquête confiée à l'IGPN

Vaccination : les pharmaciens entrent dans la danse, mais dans quelles conditions ?

Lire et commenter