Trump dévisse dans les sondages : un tournant pour la présidentielle de novembre ?

Donald Trump, ici dans la salle à manger de la Maison Blanche à Washington, a chuté dans les sondages. Photo prise le 8 juin 2020
International

INTERVIEW - Blâmé pour sa gestion de la crise du coronavirus puis pour sa réponse aux manifestations depuis la mort de George Floyd, Donald Trump dégringole dans les sondages. Est-ce un tournant dans sa popularité ou un simple soubresaut ? Guillaume Debré nous décrypte la situation à 5 mois de la présidentielle.

"Il apparaît que le sondage de CNN est biaisé". Sur Twitter, Donald Trump a tenu à décrédibiliser le dernier sondage publié dans les colonnes de CNN. Ce dernier démontre une baisse considérable de la popularité de l'explosif président américain avec une côte d'approbation qui ne s'élève qu'à 38%. De même, l'écart entre le pensionnaire actuel de la Maison Blanche et son rival Joe Biden n'a jamais été aussi important. Le candidat démocrate disposerait désormais d'une avance de 14 points (55% contre 41%) dans les intentions de vote. Est-ce un tournant dans le mandat de l'actuel président ? Guillaume Debré*, journaliste à TF1 et spécialiste des Etats-Unis, décrypte la portée de cette chute dans l'opinion.  

La popularité de Donald Trump s'effondre, comment l'interpréter ? 

Guillaume Debré. Dans le sondage de CNN, 38% des Américains approuvent l’action de Trump contre 57% qui la désapprouvent. Ce ratio-là est inquiétant pour lui à 5 mois des élections présidentielles. D’abord parce que 38%, c’est à peu près son plancher. Il s’agit de sa pire popularité depuis janvier 2019. Cela montre bien qu’il y a une partie de la population qui commence à en avoir assez de sa gestion chaotique. Puis, on retrouve une structuration électorale des opinions qui rappelle la situation de Carter ou de George H. W. Bush. Ce sont deux présidents qui étaient accrédités d’une forte désapprobation des électeurs et qui n’ont pas été réélus. 

L'écart avec Joe Biden est considérable, cela peut-il déjà présager du résultat de l'élection de novembre ? 

Trump est battu de 14 points par Joe Biden dans le sondage. Mais il faut être prêt à tout. Avec Trump, il faut toujours se méfier. A la même époque en 2016, donc 5 mois avant l'élection, le même institut de sondage le donnait distancé par Hillary Clinton de 12 points. il a pourtant remporté la présidentielle. Les instituts de sondage américains prédisent rarement avec certitude le scrutin aussi longtemps à l'avance. En ce moment, il a un retard parce qu’il n’arrive pas à élargir sa base électorale. Les électeurs indépendants choisissent massivement Joe Biden. Mais Donald Trump a l’avantage d’avoir une base électorale très solide quand celle de son rival est plus volatile. 

Même malmené dans les sondages, Trump pourra donc toujours compter sur le soutien de sa base électorale ?

Oui, sans aucun doute. Il est perçu comme le meilleur gestionnaire de l’économie mais également parce qu’il se montre très ferme vis-à-vis des manifestants. Il est perçu par de nombreux citoyens américains comme le président de l’ordre public. Cette position de fermeté raisonne dans son propre parti et dans son électorat, ce qui explique qu’il le soutient encore. Au contraire, la base électorale de Joe Biden le soutient mais avec moins d’enthousiasme et c’est là sa petite faiblesse. Il va être obligé "d’exciter" sa base électorale qui est plus hétérogène que celle de Donald Trump. 

Il a eu dix jours très compliqués dans sa gestion des tensions raciales et le sondage reflète une perte de confiance, non pas dans son propre camp mais chez les électeurs que l’on pourrait appeler indépendants. Seulement 1% des démocrates fait confiance à Trump, ce qui est extrêmement bas pour un président. Une solide majorité des républicains le soutient encore mais les électorats indépendants s’éloignent de lui. Sa gestion chaotique et polarisante des problèmes de société lui coûte électoralement en ce moment. 

Sur quels thèmes l'élection se jouera-t-elle : l'économie, le racisme... ? 

C'est la grande question : savoir quel sera le sujet de préoccupations des électeurs au moment du scrutin de novembre. Si c'est la société américaine alors Trump se retrouvera en position de faiblesse. Au contraire si c'est l’économie américaine, il est perçu comme étant plus à même de gérer les problèmes en la matière que son rival démocrate, Joe Biden. Dans le dernier sondage, la nette évolution statistique est liée à la question raciale. Elle est devenue centrale et les électeurs jugent sévèrement Donald Trump en la matière. Ce sondage est seulement une photo à un moment précis. Néanmoins si les questions de société constituent effectivement la thématique la plus importante pour les électeurs au moment de l'élection présidentielle 2020, l’actuel président se retrouvera en position de faiblesse. 

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

*Auteur de Je twitte donc je suis, l'art de gouverner selon Donald Trump

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent