Donald Trump envisagerait d'acheter le Groenland pour le rattacher aux États-Unis

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

BUSINESS IS BUSINESS - Selon le Wall Street Journal, le président américain Donald Trump s'est entretenu à plusieurs reprises avec ses conseillers de la possibilité pour les États-Unis d'acheter le Groenland. Ce territoire autonome danois de 56.000 habitants est connu pour regorger de richesses inexploitées.

Il a encore le goût des affaires. Donald Trump, qui a fait fortune dans l'immobilier avant de se lancer dans la politique et de devenir 45e président des États-Unis, aurait jeté son dévolu sur le Groenland. Selon le Wall Street Journal, le chef d'État américain se serait enquis plusieurs fois auprès de ses conseillers à la Maison-Blanche de la possibilité d'acheter pour le compte des États-Unis cet espace quasiment vierge mais plein de richesses, rattaché au Danemark et où réside 56.000 habitants. La requête a été adressée "avec plusieurs niveaux de sérieux", précise le très sérieux quotidien américain.

Une source du WSJ évoque notamment un dîner au printemps au cours duquel Trump a lancé la conversation sur le sujet sur un ton léger. Certains conseillers du président américain considèrent ainsi que l'idée relève de la plaisanterie. A contrario, d'autres dans l'entourage de l'ancien animateur télé pensent qu'il souhaite réellement acquérir le Groenland, où se trouve, à Thulé, une base aérienne américaine. Les États-Unis seraient alléchés par les immenses réserves inexploitées d'hydrocarbures.

Lire aussi

Cet achat, souhaité par Donald Trump, est-il pour autant réaliste ? Grande comme quatre fois la France, où la fonte des glaces, qui entraîne la hausse du niveau des mers, y a été multipliée par quatre entre 2003 et 2013, l'île arctique, autonome depuis 1979, est située géographiquement sur le continent nord-américain. Mais ce n'est pas la première fois que les États-Unis cherchent à mettre la main sur ce vaste territoire figé dans les glaces, sans jamais y parvenir. En 1946, le président Harry Truman était même allé jusqu'à proposer au Danemark d'acheter le Groenland pour la somme de 100 millions de dollars. 

En vidéo

ARCHIVE - L'inquiétante fonte des glaces du Groenland

Donald Trump est attendu début septembre en visite officielle au Danemark. Peut-être remettra-t-il le sujet sur la table...

Lire et commenter