Farouche opposant de Trump, le maire de New-York va manifester au G20

Farouche opposant de Trump, le maire de New-York va manifester au G20

DUEL - Dans un communiqué, le maire de New-York Bill de Blasio a indiqué qu’il allait se rendre à Hambourg samedi pour participer à une manifestation en marge du G20. Une pique envoyée directement à Donald Trump, dont il est un opposant acharné.

Si le maire de New-York a annoncé son intention de se rendre à Hambourg ce week-end, ce n’est certainement pas pour rencontrer les dirigeants des plus grandes puissances mondiales. Non. Si Bill de Blasio va faire le voyage jusqu’en Allemagne, c’est pour participer, entre autres, à une manifestation voulant défendre la tolérance, l’égalité des sexes, la liberté de la presse et dénoncer le nationalisme.

Le "Hamburg Zeigt Haltung", rassemblement à l’initiative de personnalités hambourgeoises, peut se réjouir de ce coup de pub venu de l’un des opposants les plus farouches à Donald Trump. La manœuvre signée Bill de Blasio est d'ailleurs une provocation adressée directement au président des Etats-Unis. Habitué des prises de position frontales face aux décisions de Trump sur l’immigration ou le climat (il avait annoncé que New-York continuerait de supporter l’Accord de Paris), le maire new-yorkais va une nouvelle fois s’afficher aux côtés de l’opposition trumpiste.

Lire aussi

Le premier G20 de Trump sous haute tension

Si Bill de Blasio ne ménage pas sa peine, Donald Trump a lui aussi la dent dure contre l'élu démocrate. Et depuis longtemps. En 2015 déjà, il l'avait qualifié de "pire maire des Etats-Unis et probablement pire maire de l’histoire de New-York".

L'affrontement entre les deux hommes, qui ne s'est jamais arrêté, se poursuivra donc à Hambourg. Dans son communiqué, retranscrit par l’AFP, De Blasio assure qu’il "participera à plusieurs évènements autour du G20, y compris le rassemblement "Hamburg Zeigt Haltung" de samedi", avant de rentrer dans la foulée aux Etats-Unis.

Une façon d’apporter une pointe de tension supplémentaire au sommet, le premier de ce type pour Donald Trump. Jeudi soir, à la veille de son ouverture, les premières échauffourées ont eu lieu quand des milliers de manifestants anti-G20 ont affronté la police dans les rues de la ville allemande.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Protocole sanitaire de niveau 3 à l'école primaire : ce que ça change

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.