Donald Trump laisse un militant dire que Barack Obama est musulman

Donald Trump laisse un militant dire que Barack Obama est musulman
International

OUBLI - Le candidat aux primaires républicaines aux Etats-Unis s'est offert une nouvelle polémique en ne corrigeant pas l'un de ses partisans qui, lors d'un meeting, a tenu des propos islamophobes, ainsi que de fausses allégations sur Barack Obama.

Qui ne dit mot consent. Il aurait pu signaler à ce militant qu'il faisait fausse route, il a choisi de rester évasif. Après ses sorties sur les Mexicains et les clandestins, Donald Trump s'est offert une nouvelle polémique après avoir laissé passer des propos islamophobes lors d'un meeting.

"Nous avons un problème dans ce pays. Il s'appelle 'les musulmans'"

Alors que venait le temps des questions du public lors d'une réunion jeudi dans le New Hampshire, la premier intervenant n'y est pas allé par quatre chemins : "Nous avons un problème dans ce pays. Il s'appelle 'les musulmans'. Nous savons que notre président actuel en est un. Nous savons qu'il n'est même pas un Américain", lance l'homme avant de questionner le candidat. "Nous avons des camps d'entraînement, où ils veulent nous tuer. Quand allons-nous pouvoir nous en débarrasser ?"

Si ces affirmations auraient sans doute mérité quelques corrections, le milliardaire, qui n'a pu contenir un hochement de tête en écoutant la question, restera très évasif au moment de répondre, "Beaucoup de gens le disent, beaucoup de gens disent que des choses mauvaises se passent là-bas. Nous allons nous intéresser à ça et à beaucoup d'autres choses". Pas un commentaire sur la religion du président américain, qui est protestant, ni sur le "problème" musulman.

Consternation chez les démocrates

Le silence de Donald Trump n'a pas été du goût de tous outre-Atlantique, où médias et démocrates n'ont pas manqué de le critiquer. "Est-ce que cela surprend qui que ce soit que cela se soit passé dans un meeting de Donald Trump ?", a réagi Josh Earnest, porte-parole de Barack Obama. "Les gens qui tiennent ce genre de propos offensants font partie de la base électorale de Donald Trump", a-t-il ajouté, dénonçant "la stratégie cynique" de nombreux républicains sur ce thème. La candidate démocrate Hillary Clinton, a avoué sa consternation, J'étais consternée", appelant le candidat aux primaires républicaines à "se comporter comme un président".

Donald Trump, qui avait livré une prestation moyenne lors d'un débat télévisé mercredi, ne s'est pas exprimé publiquement depuis l'échange. Il a même annulé à la dernière minute sa participation à un rendez-vous conservateur en Caroline du Sud, prétextant des affaires urgentes. En déplacement ce samedi dans l'Iowa, il aura sans doute l'occasion de revenir sur l'incident, bien qu'il ne soit pas vraiment connu pour revenir en arrière ou présenter des excuses lorsqu'il est au centre d'une polémique.

À LIRE AUSSI
>>
Immigration : les propositions-chocs de Donald Trump
>>
Les pires sorties de Donald Trump

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent