Trump menace de suspendre le versement de "centaines de millions de dollars" aux Palestiniens

Trump menace de suspendre le versement de "centaines de millions de dollars" aux Palestiniens

DirectLCI
TENSIONS – Alors que Mahmoud Abbas, le président palestinien, ne souhaite plus voir d’ingérence américaine dans ses négociations de paix avec Israël, Donald Trump a menacé mardi soir de lui couper le robinet des aides financières.

Donald Trump continue d’agiter la scène diplomatique en pianotant sur son clavier. Ce mardi soir, le président américain a estimé que les Palestiniens ne méritaient plus d’être soutenus financièrement par les Etats-Unis. "Nous payons les Palestiniens DES CENTAINES DE MILLIONS DE DOLLARS par an sans reconnaissance ou respect", a-t-il tweeté.


Pour rappel, Mahmoud Abbas avait déploré le mois dernier que la ville de Jérusalem soit reconnue comme capitale d’Israël par les Etats-Unis. Irrité, le président de l'Autorité palestinienne avait ainsi assuré qu’il boycotterait à l’avenir les traités de paix proposés par les Etats-Unis. "Puisque les Palestiniens ne sont plus disposés à parler de paix, pourquoi devrions-nous  leur verser des paiements massifs à l'avenir ?", s’est interrogé en réponse Donald Trump mardi. "Nous ne céderons pas au chantage (...). Maintenant il ose accuser les Palestiniens des conséquences de ses actions irresponsables", a déploré Hanan Ashrawi, une responsable de l'Organisation de Libération de la Palestine, citée par l'AFP. 

319 millions de dollars d'aides en 2016

Des déclarations qui répondent à l'annonce de Nikki Haley un peu plus tôt dans la journée. L’ambassadrice américaine aux Nations unies a en effet expliqué que les Etats-Unis allaient cesser de verser de l’argent à l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine.


Dans le détail, les Etats-Unis ont donné 319 millions de dollars d'aide aux Palestiniens en passant par leur agence de développement (USAID), en 2016. Une somme à laquelle il faut ajouter 304 millions de dollars d'assistance destinés aux programmes onusiens dans les territoires palestiniens.  

En vidéo

Jérusalem : l'Onu condamne la décision de Donald Trump

A noter que ces annonces sont loin d'être surprenantes puisque les Etats-Unis avaient très peu goûté au vote de l’Assemblée générale de l’Onu condamnant sa décision controversée sur Jérusalem. "Nous nous en souviendrons quand on nous demandera encore une fois de  verser la plus importante contribution" à l'Onu, avait souligné Nikki Haley.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter