Donald Trump ne tiendra pas jusqu'à l'automne... C'est son biographe qui l'assure

CONFESSION - Selon Tony Schwartz, l'auteur d'une biographie de Donald Trump qui avait contribué à forger sa célébrité dans les années 1980, le président américain quittera ses fonctions avant la fin de l'année. L'enquête sur l'ingérence de la Russie pendant la campagne devrait acculer de plus en plus le locataire de la Maison Blanche et celui-ci n'aurait d'autre choix que de démissionner... avant même la fin de l'année.

L'étau se resserre autour de Donald Trump et sa position est d'ores et déjà intenable. C'est l'avis de Tony Schwartz, l'un des biographes historiques du président américain qui prédit que "le plus vraisemblable est qu'il démissionne d'ici cet automne, sinon plus tôt".


Dans une série de tweets, l'écrivain qui avait contribué à forger le mythe Trump à la fin des années 1980 dans son best-seller The Art of the Deal, prévient que l'enquête fédérale autour de l'ingérence russe pendant la campagne avance rapidement et menace de plus en plus le président.


"L'encerclement progresse à une vitesse phénoménale" annonce Tony Schwartz, prédisant que Donald Trump démissionnera avant que le procureur spécial Robert Mueller et le Congrès ne l'obligent à le faire.

Une personnalité inapte à la présidence

L'auteur du livre qui s'est vendu à un million d'exemplaires en 1987 évoque aussi la personnalité colérique et narcissique du président, incompatible avec la retenue dont doit faire preuve un président. Il affirme aussi que "plus Trump se sentira humilié et menacé, plus il sera imprévisible et impulsif". 


L'écrivain déplore que "la capacité de concentration limitée du président est focalisée sur sa propre défense face aux critiques" et "il n'a ni le temps ni l'envie de gouverner".

Si Trump gagne et obtient les codes nucléaires, il y a une possibilité non-négligeable que ça mène à la fin de la civilisation."Tony Schwatrz

Tony Schwartz avait déjà évoqué ses remords dans une interview au New Yorker, parue en juillet 2016. L'écrivain expliquait avoir contribué à forger cette image d'entrepreneur self made man, du milliardaire. Pour écrire son best-seller, l'écrivain avait passé dix-huit mois avec celui qui était déjà à l'époque la coqueluche des médias.


Dans cette interview, il déclarait avoir mis "du rouge à lèvre sur un cochon", en le présentant sous son meilleur jour. Il craignait également que la victoire du candidat à la présidentielle et l'obtention des codes nucléaires "ne mènent à la fin de la civilisation."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter