Donald Trump ne veut pas de "modèle libyen" de dénucléarisation avec la Corée du Nord

Donald Trump ne veut pas de "modèle libyen" de dénucléarisation avec la Corée du Nord

DirectLCI
INTERNATIONAL - Le président américain a contredit publiquement John Bolton, son conseiller à la sécurité nationale, en menaçant Kim Jong-un de subir le même sort que général Mouammar Kadhafi, si la Corée du Nord venait à ne plus coopérer avec les États-Unis. Des déclarations qui interviennent à quelques jours de la rencontre des deux dirigeants, prévue le 12 juin à Singapour.

"Le modèle libyen n'est pas du tout ce que nous avons en tête", a déclaré jeudi Donald Trump lors d'une conférence de presse à Washington. De fait, le président américain prend le contre-pied de son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, qui avait affirmé quelques jours auparavant à la télévision que la Libye était la référence de l'administration pour les négociations à venir sur le nucléaire.


"Si vous regardez ce qui s'est passé avec Kadhafi (...), nous sommes allés sur place pour le vaincre", a rétorqué Donald Trump, faisant un raccourci historique entre différentes étapes, éloignées de plusieurs années, dans les relations avec la Libye. "Cela pourrait probablement avoir lieu si nous ne trouvons pas d'accord, mais si nous trouvons un accord, je pense que Kim Jong-un sera très très heureux", a-t-il poursuivi.

Avec en ligne de mire la rencontre entre les deux dirigeants le 12 juin à Singapour, Donald Trump a tenté de rassurer la Corée du Nord en affirmant que Kim Jong-un serait "dans son pays, en train de diriger son propre pays." Un changement de régime ne serait donc pas à l'ordre du jour selon la Maison Blanche.


Néanmoins, ces déclarations n'ont pas empêché le président américain de menacer son homologue coréen. Selon lui, l'exemple libyen pourrait se reproduire en Corée du Nord "si un accord n'est pas trouvé". Le général Mouammar Kadhafi avait été capturé puis tué par les forces rebelles libyennes en 2011 suite aux Printemps arabes. Son gouvernement avait décidé en 2003 d'abandonner son programme d'armes nucléaires.

L'écart de discours entre Trump et Bolton laisse à penser que les deux hommes ne font pas référence à la même chose quand ils évoquent le "modèle libyen". Alors que Donald Trump semble évoquer le renversement de Mouammar Kadhafi en 2011, John Bolton parlerait plutôt d'une confiance graduelle qui aboutirait à une dénucléarisation.


Les propos de John Bolton ont en tout cas provoqué la colère de Pyongyang qui a dénoncé une "tentative sinistre" d'imposer à la Corée du Nord "le destin de la Libye et de l'Irak". La Corée du Nord n'a pour le moment pas rendu publiques les concessions qu'elle propose, hormis des engagements envers la dénucléarisation.  

Washington exige une "dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible"

Washington exige "la dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible" de la Corée du Nord. Mais, pour l'heure, cette dernière n'a pas rendu publiques les concessions qu'elle propose, hormis des engagements envers la dénucléarisation de la "péninsule coréenne", une formule sujette à interprétation.


Pyongyang a passé des années à constituer son arsenal nucléaire, menant l'année dernière son sixième essai atomique, le plus puissant à ce jour. Ses ambitions militaires lui ont valu de multiples salves de sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter