Donald Trump progresse dans les sondages et s'attaque à Michelle Obama

Donald Trump progresse dans les sondages et s'attaque à Michelle Obama

ÉLECTIONS AMÉRICAINES - Lors d'un meeting dans l'Est des États-Unis, Donald Trump s'en est pris à l'actuelle première dame pour tenter de faire oublier ses propres dérapages. Une quinzaine de jours avant le scrutin, le candidat républicain rattrape de plus en plus son retard dans les sondages.

Tout est bon pour tenter de déstabiliser le camp adverse. Jusque-là épargnée, Michelle Obama, la compagne de l'actuel président américain, a été la cible du candidat républicain à la Maison Blanche. "Tout ce qu'elle veut, c'est faire campagne", a déclaré Donald Trump vendredi 21 octobre lors d'un meeting à Fletcher, en Caroline du Nord, dans l'Est des États-Unis.

"Mais n'a-t-elle pas elle-même dit à l'origine que si vous n'êtes pas capable de prendre soin de votre foyer... alors vous ne pouvez pas vous occuper de la Maison Blanche ou du pays ?" a-t-il demandé. Par ces mots, il essaye ainsi de décrédibiliser sa rivale Hillary Clinton en faisant référence aux infidélités de son mari, Bill. 

Toute l'info sur

Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

Au même niveau dans les sondages qu'avant les scandales

Lors de la campagne de 2008, Michelle Obama souhaitait effectivement présenter son couple et ses enfants comme un modèle familial.  "L'un des aspects importants de cette élection est de trouver un exemple pour la famille. Et je pense que si on n'est pas capable de gérer sa propre maison, on ne peut absolument pas gérer la Maison Blanche".

Pour Donald Trump, la stratégie de la contre attaque semble fonctionner. Dans un sondage Reuters/Ipsos publié le 21 octobre, il est remonté au même niveau qu'avant les accusations d'agressions sexuelles et ses propos dégradants tenus envers les femmes au début du mois.  

Lire aussi

    Selon cette enquête réalisée entre le 14 et le 20 octobre, il atteint les 40% d'intentions de vote au niveau national, soit une progression de trois points en une semaine.  Son adversaire, Hillary Clinton, reste stable, mais continue d'être en tête un peu plus de deux semaines avant l'élection, qui se tiendra le 8 novembre prochain.

    VIDÉO : Obama accuse Trump de mettre en danger la démocratie américaine

    En vidéo

    Obama accuse Trump de mettre en danger la démocratie américaine

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : le variant Omicron pourrait devenir majoritaire en Europe "dans les tout prochains mois"

    Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

    Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

    Y a-t-il réellement "91% de fausses couches" chez les mères vaccinées au cours du premier trimestre ?

    Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.