Donald Trump, Zineb El Rhazoui... Comment expliquer les nominations pour le Nobel de la Paix ?

Il est en réalité assez facile d'être nominé pour le Nobel de la paix.

RÉCOMPENSES - De multiples observateurs ont manifesté leur surpris en découvrant le nom de certains prétendants au Prix Nobel de la paix, ne comprenant pas les choix du comité. Logique : il ne se charge pas des nominations.

Comme chaque année, le 31 janvier marque la date limite à laquelle des candidatures pour le Prix Nobel de la paix peuvent être envoyées. Le début d'un processus qui aboutit à la désignation du ou des lauréats, au mois d'octobre. La liste complète des noms proposés n'est jamais rendue publique, mais il est courant que certains noms fuitent. Pour l'édition 2021, outre la militante suédoise Greta Thunberg, le dissident russe Alexei Navalny ou l'Organisation mondiale de la santé figurent parmi les potentiels futurs vainqueurs.

Quelques personnalités ont également surpris, voire suscité une forme d'incompréhension. Donald Trump est en effet cité, tout comme celui de son gendre et conseiller, Jared Kushner. Connue du public français, Zineb El Rhazoui fait elle aussi partie des figures proposées. Militante des droits de l'Homme, écrivaine et journaliste, elle a reçu les félicitations de personnalités comme l'ancienne présidente du Medef Laurence Parisot ou les parlementaires LR Eric Ciotti ou Valérie Boyer. Des soutiens qui tranchent avec les messages de surprise faisant suite à cette nomination : ces dernières années, Zineb El Rhazoui a en effet fait face à une série de controverses, comme lorsqu'elle avait qualifié Jean-Michel Apathie de "collabo" ou qu'elle a suggéré que la police puisse "tirer à balles réelles" si elle se retrouve dans un "guet-apens organisé autour d'une petite patrouille".

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Le comité Nobel pas responsable des nominations

Ce n'est pas la première fois que des nominations surprennent pour le Prix Nobel de la paix. Cela s'explique en grande partie par le fait que le comité Nobel n'en assume pas la charge. De multiples personnes sont en effet libres de glisser des noms : membres d'assemblées nationales, de gouvernements, professeurs d'université, anciens lauréats ou encore anciens conseillers de l'Institut Nobel norvégien. 

En pratique, des centaines de candidatures sont ainsi proposées chaque année, avant que les représentants du Nobel n'opèrent un premier tri. Ils retiennent alors le nom de 199 personnes ou organisations, avant que ne débute un examen plus approfondi. "Il y a tellement de personnes qui ont le droit de proposer une candidature que ce n'est pas bien compliqué d'être nominé", résumait en 2019 le secrétaire du comité Nobel, Olav Njølstad.

Lire aussi

Milosevic, Mussolini... et Michael Jackson : tous proposés

Au cours des dernières décennies, des multiples nominations incongrues ont été observées. Des parlementaires roumains ont ainsi proposé le nom de Michael Jackson en 1998. La Fédération internationale de football fut quant à elle mise en avant quelques années plus tard, à l'initiative d'un député suédois qui jugeait que le ballon rond permettait un rapprochement entre les peuples. 

Des figures très controversées ont aussi été citées : La Croix mentionne "le président serbe Slobodan Milosevic, plus tard jugé pour génocide", ainsi que Benito Mussolini, dont la candidature a été soumise par des universitaires allemands et français en 1935. Suite à la Seconde Guerre mondiale, Joseph Staline a été proposé une première fois en 1945, et à nouveau en 1948. En janvier 1939, un député suédois nommé Erik Brandt a même proposé au comité Nobel de remettre le prix à Adolph Hitler. Une candidature qui fut vite retirée et qui était à l'époque une manière montrer sa désapprobation devant nomination de Neville Chamberlain, Premier ministre britannique.

En résumé, le fait qu'une personne soit proposée pour le Prix Nobel de la Paix ne signifie pas que le comité Nobel endosse ce choix. Il laisse à une série d'acteurs la liberté de glisser des noms, avant qu'une sélection soit faite et que les candidats les plus pertinents soient analysés en détails. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

EN DIRECT - Vaccin Johnson & Johnson : la HAS espère donner un avis "à la fin de la semaine"

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Quelques heures avant l'interview de Harry et Meghan, la reine loue le "dévouement désintéressé"

Lire et commenter