Italie : un dompteur tué par ses tigres dans un cirque

International
CIRQUE - Un dompteur de félins a été tué par les tigres qu'il dressait pour un numéro du cirque Orfei, lors d'une séance d'entrainement jeudi 4 juillet dans le sud de l'Italie. En 2017, l'Italie a voté une interdiction des animaux sauvages dans les cirques d'ici 2020.

Un dompteur de félin a été tué par les tigres qu'il dressait, jeudi 4 juillet dans le sud de l'Italie. Ettore Weber, reconnu dans le milieu pour sa carrière, travaillait pour le cirque Orfei. Il est décédé à 61 ans dans la cage des tigres, lors d'une séance d'entraînement. Le chapiteau se trouvait dans la commune de Triggiano, dans les Pouilles, pour une série de spectacles censée durer jusqu'au 14 juillet.


Selon les premières informations, le dompteur était en train de répéter un numéro avec quatre tigres lorsque l'un des fauves l'a attaqué et mordu. Les trois autres tigres se sont alors jetés sur le dompteur et ont passé plusieurs minutes seuls avec la victime avant l'intervention du personnel du cirque et des secours. Lorsqu'ils ont réussi à éloigner les félins, il était trop tard et le dompteur n'a pas survécu à ses blessures. Le parquet local a ouvert une enquête sur les circonstances du drame.

29 pays interdissent les animaux sauvages dans les cirques

En France, déjà six incidents concernant des animaux de cirque ont été recensés depuis le début de l'année. En mai dernier notamment, une jeune femme avait été grièvement blessée après avoir voulu caresser un lion au cirque Zavatta, en Ille-et-Vilaine. S'il n'y a pas toujours de victimes humaines, les animaux qui fuient leurs enclos et effraient la population dans les villes sont régulièrement exécutés, comme le tigre échappé dans le 15e arrondissement de Paris fin 2017.


A l'échelle internationale, cet énième incident met une nouvelle fois en question l'exploitation des animaux sauvages pour les spectacles de cirque. En 2018, vingt-neuf pays dans le monde, dont une vingtaine en Europe, avaient déjà proscrit partiellement ou totalement les cirques avec des animaux sauvages. Le gouvernement britannique s'est récemment engagé à interdire l'utilisation d'animaux sauvages dans les cirques à partir de 2020. Le Portugal s'est lui aussi engagé à interdire la pratique d'ici 2024. Le gouvernement Italien avait également voté une interdiction totale des animaux dans les cirques en 2017, mais le pays s'était accordé sur un délai de 3 ans pour tenir cet objectif.

La France n'a toujours pas légiféré sur cette pratique

L'opinion publique est de plus en plus sensible à la condition des bêtes sauvages en captivité. Si la France n’a pas encore légiféré sur le sujet, près de 400 communes ont déjà signé des arrêtés interdisant l’accueil des cirques avec animaux sauvages. Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a lancé en avril un groupe de travail sur le bien-être des animaux détenus dans les cirques, les zoos ou encore les delphinariums.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter