Les deux Français tués par balles à Haïti étaient venus adopter

Les deux Français tués par balles à Haïti étaient venus adopter
International

ENFANT - Un couple de Français originaire d'Ardèche a été tué par balles dimanche après-midi dans la capitale haïtienne de Port-au-Prince, où ils venaient d'arriver pour une adoption.

Selon deux sources concordantes, le couple était venu sur l'île "pour adopter". "Le couple avait obtenu son premier agrément en 2013, renouvelé en 2018. Leur voyage était organisé dans le but d'une visite de convivialité, ils ne seraient pas repartis avec l'enfant", a précisé à l'AFP le conseil départemental de l'Ardèche. En 2018, 61 enfants ont été adoptés par des Français en Haïti, dont quatre via l'AFA.

Un premier voyage en Haïti

Ce couple de Français se rendait pour la première fois en Haïti dans le cadre d'une procédure d'adoption gérée depuis trois ans par l'Agence Française de l'Adoption (AFA). Ils devaient rencontrer pour la première fois l'enfant susceptible de leur être confié. "Ils ont fait tout ce qu'il fallait faire en termes de sécurité", a-t-on assuré à l'AFA, en allusion à l'insécurité chronique dans ce pays. Ils s'étaient notamment inscrits sur le site Ariane du Quai d'Orsay, qui permet aux ressortissants français d'enregistrer un voyage touristique, personnel ou professionnel d'une durée de moins de 6 mois dans un pays étranger.

"On leur a dit qu'un taxi, avec lequel l'AFA travaille, viendrait les chercher, afin qu'ils soient le plus possible en sécurité". "Il les a pris à aéroport pour les conduire là où ils devaient loger." Les informations sur les circonstances de l'assassinat des ressortissants français restaient, pour l'heure, partielles. 

Lire aussi

Haïti s'enfonce un peu plus chaque jour dans une grave crise sociale et politique. Les manifestations à répétition, souvent émaillées de violences, réclament depuis le mois d'août la démission du président Jovenel Moïse et la violence des gangs inquiète la société civile. Selon l'ONU, au moins 42 personnes sont mortes depuis mi-septembre. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent