Sous le choc, les survivants de l'accident de car à Madère tentent de comprendre

International
DRAME - Au lendemain du terrible accident d'autocar qui a fait 29 morts sur l'île de Madère au Portugal mercredi soir, les survivants tentent de reconstituer les dernières minutes avant le drame. Le véhicule, qui roulait depuis cinq ans, avait été récemment inspecté.

 "Quelques secondes" à peine après avoir pris la route, leurs vies ont basculé. Mercredi soir, un groupe de touristes allemands était à bord de l’autocar qui a chuté d’une dizaine de mètres en sortant d'un virage. Le bilan est terrible : 29 morts, tous de nationalité allemande, et 27 blessés, dont deux Portugais.


Au lendemain du drame qui plonge le Portugal et l’Allemagne dans le deuil, les rescapés s’interrogent et tentent, encore sous le choc, de comprendre ce qu’il s’est passé en attendant les résultats de l’enquête.   

"Je pense que les freins ont lâché"

"Le car s’est mis à aller de plus en plus vite et a heurté un mur. Il était hors de contrôle et a volé", a témoigné en anglais une rescapée d’une soixantaine d’années à la télévision portugaise. L’autocar transportait une cinquantaine de touristes allemands pour aller dîner lorsque le véhicule a heurté un mur dans un virage avant de chuter d’une dizaine de mètres en contrebas de la route. Et de s’écraser sur une maison bâtie à flanc de colline, dans le village de Canico, à l’est de l’archipel portugais. 

 "Je pense que les freins ont lâché. Je n’arrive pas à imaginer une autre raison", a expliqué un Allemand, sorti presque indemne de l’accident avec une côte cassée. Son épouse, elle se souvient avoir survécu en se repliant sur elle-même alors que des passagers ont été "éjectés par les fenêtres". 

Identification des victimes

"C’est un travail extrêmement difficile qui nous attend : rapatrier les blessés, identifier les victimes, informer les familles", a énuméré le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas. Aux côtés de son homologue Portugais Augusto Dos Santos, il a rendu hommages aux victimes sur le lieu du drame, et déposé une couronne de fleurs. 


Alors que l’hôpital espère que le processus de remise des corps "pourra commencer d’ici samedi", le parquet de Madère a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de l’accident. Les autorités régionales ont d'ores et déjà affirmé que le car roulait depuis cinq ans et avait été récemment inspecté. 


Connue comme l'"île aux fleurs" ou la "perle de l'Atlantique", Madère et ses quelque 270.000 habitants ont accueilli l'an dernier 1,6 million de touristes étrangers, dont un contingent de 328.000 Allemands, à quasi égalité avec les Britanniques. Le dernier accident grave sur l'île impliquant un autocar de tourisme remonte à décembre 2005 et avait fait cinq morts parmi un groupe de vacanciers italiens.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter