VIDÉO - Du skateboard en niqab : le clip féministe qui fait scandale en Arabie Saoudite

VIDÉO - Du skateboard en niqab : le clip féministe qui fait scandale en Arabie Saoudite
International

FÉMINISME - Un nouveau clip vidéo de l’artiste controversé Majed Al-Esa fait scandale en Arabie Saoudite. On y voit des femmes en niqab jouer au basket, faire du skateboard ou encore danser pour dénoncer leur condition.

Vent de tempête en Arabie Saoudite. Le clip vidéo de la chanson "Hwages", qui signifie "Problèmes" en français, déchaîne les passions dans le pays. Et surtout provoque de nombreuses réactions, indique Al Arabiya.

Dans cette vidéo de l’artiste quelque peu controversé (dans son pays) Majd Al-Esa, des femmes voilées, portant le niqab, se mettent en scène à plusieurs reprises : en train de faire du roller, de la moto, du skateboard, dansant, conduisant des auto-tamponneuses ou encore en train de jouer au basket. Elles entendent dénoncer la condition féminine dans le pays.

Depuis sa publication sur la plateforme YouTube le 23 décembre, la vidéo a déjà été visionnée plus d’1,8 millions de fois. Une vidéo qui veut mettre fin aux stéréotypes dans le pays et qui a suscité déjà de nombreuses réactions, louant le courage de ces femmes.

Manal Al-Sharif est une femme activiste connue dans le pays et qui se bat pour le droit des femmes depuis 2011. Elle combat surtout l'interdiction faite aux femmes de conduire une voiture en Arabie Saoudite. Elle a salué le travail de Majed Al-Esa.

Un artiste connu pour ses provocations

Dans la chanson, un passage est particulièrement virulent : "May all men be erased as they’ve given us mental illness" (en français "Que tous les hommes soient bannis puisqu’ils nous ont transmis la maladie mentale").

Il y a quelques mois, son producteur, Majed Al-Esa (des studios 8IES), avait popularisé une vidéo de danse intitulée "Barbs" jugée alors provocante par les conservateurs du pays, la voyant comme "une façon d’abîmer la société". Ils avaient alors appelé publiquement à son boycott. Vue 21 millions de fois depuis le printemps 2015, elle met en scène, sur des sonorités hip-hop, des danseurs penchant la tête en arrière et ondulant le bassin à l’image d’un ver de terre.

En septembre, un nombre record de femmes (14.000) avaient signé une pétition demandant au gouvernement d’abolir le système controversé d’"autorité masculine".

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent