Ebola : le virus s'éloigne, les écoles rouvrent leurs portes au Liberia

Ebola : le virus s'éloigne, les écoles rouvrent leurs portes au Liberia

RETOUR À L'ÉCOLE - Les enfants ont enfin pu faire leur rentrée scolaire, ce lundi au Liberia. Les établissements scolaires étaient jusqu'ici fermés pour éviter la propagation du virus Ebola. Des mesures d'hygiène encadrent cette réouverture.

La rentrée des classes a enfin eu lieu, avec cinq mois de retard. Ce lundi au Liberia, après une période anormalement longue de fermeture pour cause de virus Ebola, les écoles ont enfin rouvert. Cette rentrée scolaire a eu lieu un mois après celle en Guinée et six semaines avant celle prévue en Sierra Leone. Il s'agit des deux autres pays d'Afrique de l'Ouest qui ont concentré, avec le Liberia, l'essentiel des 9.200 victimes d'Ebola depuis décembre 2013. Les dirigeants de ces pays ont pris la décision de rouvrir les établissements après avoir observé une baisse significative de nouveaux cas depuis le début de l'année.

LIRE AUSSI >> Ebola : comment le virus se transmet et pourquoi vous ne craignez rien en France

Mais si l'ouverture des écoles est un symbole encourageant, les bancs n'étaient pas encore remplis ce lundi. La faute aux dépenses engendrées par une rentrée et à la valse des annonces de réouvertures, la date annoncée par les autorités ayant changé plusieurs fois, a indiqué à l'AFP un responsable d'établissement de Monrovia. En Guinée, où les cours ont repris à la mi-janvier, 85% des élèves ont déjà repris le chemin de l'école, estime l'Unicef.

Lavage de mains obligatoire

Pour une prévention maximale contre ce virus qui se transmet par contact direct avec les fluides corporels, l'Unicef et ses partenaires ont distribué plus de 7.000 kits d'hygiène dans 4.000 écoles du Liberia et formé 15.000 professeurs. Chaque jour en arrivant à l'école, les enfants sont priés de se laver les mains. Ils se font aussi prendre la température, une forte fièvre étant symptomatique du virus. Le Liberia espère être totalement débarrassé d'Ebola d'ici à la mi-avril.

EN SAVOIR + >> Ebola : l'OMS regrette la lenteur de sa réponse face au virus


Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : d'ex-chefs d'États et prix Nobel appellent à lever les brevets des vaccins

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Lire et commenter