Échanges de coups de feu à la frontière entre les deux Corées : des tirs "accidentels", selon Washington

Vue sur la zone Démilitarisée (DMZ) depuis la Corée du Sud.
International

TENSIONS - La Corée du Nord a tiré ce dimanche de multiples coups de feu en direction de son voisin du Sud, au niveau de la Zone démilitarisée qui divise la péninsule, entraînant une riposte de l'armée sud-coréenne. Des tirs jugés accidentels par Washington.

"Quelques tirs sont venus du Nord, nous pensons que ceux-ci étaient accidentels. Les Sud-Coréens ont en effet riposté. Il n'y a pas eu de perte de vie de part et d'autre." Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a réagi dimanche soir aux échanges de coups de feu survenus le matin même entre la Corée du Nord et son voisin du Sud. A travers ces propos, le secrétaire d’Etat américain a tenu à désamorcer une éventuelle montée en tensions entre les deux pays de la péninsule.

Lors de ces échanges de coups de feu, un poste de garde sud-coréen a été touché, mais aucune victime n’a été signalée du côté du Sud, a déclaré l’état-major interarmées qui rapporte avoir riposté par "deux séries de tirs et par un message de mise en garde". L'armée sud-coréenne a ensuite déclaré que ces tirs nord-coréens n'étaient "pas considérés comme intentionnels", selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Lire aussi

Coïncidence ou pas, ce rare échange de tirs s'est produit au lendemain de l'apparition en public du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un pour la première fois depuis le 11 avril. Plusieurs médias étrangers avaient même avancé qu’il était "pratiquement mort". Ces spéculations sur l’état de santé de Kim Jong-un sont intervenues alors que les discussions entre Pyongyang et Washington sur l'arsenal nucléaire nord-coréen sont au point mort depuis des mois, malgré trois sommets historiques entre leurs deux dirigeants. 

"Notre mission reste la même : convaincre les Nord-coréens d'abandonner leurs armes nucléaires et créer un avenir plus radieux pour le peuple nord-coréen", a déclaré Mike Pompeo. "Nous avons toujours bon espoir de trouver une manière de négocier cette solution pour obtenir un bon résultat pour les Américains, pour les Nord-Coréens et pour le monde entier", a-t-il ajouté, tout en reconnaissant qu'il restait "beaucoup de travail à accomplir".

En vidéo

Corée du nord : Kim Jong Un refait surface

La Corée du Nord et la Corée du sud pays sont encore techniquement en guerre depuis l'armistice ayant mis fin à la Guerre de Corée en 1953. L'apaisement des tensions militaires à la frontière fait partie des accords conclus en septembre 2018 lors d'un sommet à Pyongyang entre Kim Jong-Un et le président sud-coréen Moon Jae-in. Ces accords sont cependant restés lettre morte pour la plupart. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent