Echanges de tirs à Gaza : Netanyahu écourte sa visite à Paris

International

VIOLENCES - Au moins sept Palestiniens ont été tués dimanche à Gaza par les forces de sécurité israéliennes. Dans le même temps, un officier de Tsahal a été abattu lors des affrontements. Face à la menace d’une exacerbation des tensions, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé qu’il écourtait sa visite à Paris.

"Je fais tout pour empêcher une guerre inutile entre Israël et Gaza", avait déclaré dimanche Benjamin Netanyahu, en visite à Paris pour commémorer le centenaire de la Grande Guerre. Et alors que des échanges de tirs sont survenus dans la bande de Gaza, le Premier ministre israélien a décidé de retourner précipitamment au pays, annulant de fait son entrevue avec Emmanuel Macron programmée ce lundi. Car la situation pourrait rapidement s’envenimer. 

Les forces spéciales de Tsahal ont mené dimanche une opération commando dans le sud de l’enclave palestinienne. A bord d’un véhicule civil, des soldats ont tiré sur un des hommes armés du Hamas, selon les brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du mouvement gazaouie. Ils ont ensuite été poursuivis. Selon des témoins cités par Reuters, l’aviation israélienne a lancé alors plus de 40 missiles pour accompagner la fuite du commando. Au total, au moins sept Palestiniens ont été tués dont deux commandants du Hamas, Nour Baraka et Mohammad Al-Qarra, selon des sources médicales palestiniennes. Côté israélien, un officier a été abattu, a confirmé Tsahal.  

Lire aussi

En représailles, des roquettes ont été envoyées de Gaza dans le sud d’Israël. Aucune victime n’est à déplorer, les projectiles ayant été interceptés par le Dôme de fer, le système de défense anti-missiles de l’Etat hébreu. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter