Un bébé décapité par accident pendant l’accouchement, le médecin suspendu

Un bébé décapité par accident pendant l’accouchement, le médecin suspendu

MORBIDE – En Ecosse, un médecin avait accidentellement entraîné en 2014 la décapitation d’un bébé lors d’un accouchement. Il a finalement été suspendu de ses fonctions.

Vaishnavy Vilvanathan Laxma était insistante. Elle souhaitait absolument faire accoucher sa patiente par voie naturelle. Bien mal lui en a pris puisque le bébé a été décapité. Une tragédie survenue en 2014 et qui vient tout juste de refaire surface, un tribunal médical écossais s’étant réuni jeudi dernier pour juger l’affaire. 

Et comme le rapporte The Guardian, les spécialistes ont estimé que la praticienne avait fait une erreur : "La solution à envisager était une césarienne, compte tenu des risques". Des risques qui étaient bel et bien réels. Car outre le col de l’utérus trop peu dilaté de la mère, le bébé prématuré avait un rythme cardiaque anormalement lent. En outre, il ne s’était pas retourné dans le ventre de sa mère.

Lire aussi

"Je ne le sens pas. Arrêtez. Que se passe-t-il ? Je ne veux pas le faire", hurle-t-elle, complètement affolée. Pas de quoi décourager pour autant le Dr Laxman. Laquelle n’hésite pas à tirer sur les jambes du nourrisson tout en demandant à sa patiente de pousser. Assez pour décapiter le bébé. Dans la foulée, les médecins ont finalement recours à une césarienne afin de récupérer la tête du petit pour la recoudre sur son corps. Et permettre à la mère de porter au moins une fois son enfant dans ses bras.  

Toujours selon The Guardian, Vaishnavy Vilvanathan Laxma a été suspendue par le tribunal médical. D’autres sanctions devraient être prononcées prochainement. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

EN DIRECT - Covid-19 : contaminations et hospitalisations en hausse avant l'entrée en vigueur du pass vaccinal

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.