Égalité hommes-femmes : un syndicat suédois crée une hotline pour dénoncer le "mansplaining"

Égalité hommes-femmes : un syndicat suédois crée une hotline pour dénoncer le "mansplaining"

RAPPORT HOMMES-FEMMES – Unionen, le principal syndicat suédois, vient d’annoncer la mise en place d’une ligne téléphonique pour permettre aux femmes de dénoncer le "mansplaining". Également appelé en français "mecsplication", ce concept décrit l’attitude des hommes se croyant, volontairement ou non, supérieurs à la gent féminine.

Souvent avant-gardiste en matière d’égalité des sexes, la Suède prend à nouveau l’initiative. Unionen (L'Union), le principal syndicat du pays, vient en effet d’annoncer la création d’une ligne téléphonique pour permettre aux femmes de dénoncer le "mansplaining" ou, en français, la "mecsplication". Un néologisme plutôt récent qui décrit un phénomène en revanche très ancien : l’attitude des hommes se croyant, volontairement ou non, supérieurs à la gent féminine. 

Encore assez confidentiel pour le grand public, le concept de "mecsplication" est défini plus précisément par plusieurs blogs et sites internet féministes. Selon l'un d'eux, "le 'mansplaining', c’est quand un homme vous dit à vous, une femme, comment faire quelque chose que vous savez déjà faire, ou pourquoi vous avez tort à propos de quelque chose quand vous avez en fait raison, ou vous explique un sujet que vous maîtrisez un milliard de fois mieux que lui".

Une décision sous le feu des critiques

L’objectif avoué de cette hotline ouverte depuis lundi et dont l’habituelle musique d’attente a été remplacée par des exemples de "mansplaining" : "mettre en évidence et éradiquer cette pratique insidieuse et dommageable", indique le syndicat, qui représente plus de 600.000 salariés dans le pays. "Il s'agit de mettre le doigt sur des petits problèmes quotidiens qui deviennent importants lorsqu’ils s'accumulent."

Mais, même au pays du progrès, la décision fait grincer des dents. De nombreux Suédois, y compris des femmes, estiment que le syndicat devrait plutôt s’attaquer à la condescendance en général et ne pas seulement faire des hommes les coupables. Sur la page Facebook de Unionen, un internaute estime ainsi que cette initiative ne fera que diviser un peuple pourtant déjà très à cheval sur la parité. "Cette campagne est contre-productive et va contribuer à créer une société de plus en plus polarisée", souligne-t-il. 

Cela crée un écart entre les sexes et renforce le stéréotype selon lequel tous les hommes sont pareils- Un internaute sur la page Facebook du syndicat

"Tout ce qu'ils font, c’est de pointer les hommes du doigt et de donner aux femmes carte blanche pour rejeter tout ce qu'un homme peut dire", appuie un autre internaute, cité par le journal suédois Dagens Nyheter. "Cela crée un écart entre les sexes et renforce le stéréotype selon lequel tous les hommes sont pareils."

Les hommes plus enclins à surestimer leur intelligence

Le syndicat se défend de vouloir faire le procès des hommes en général. "Nous voulons mettre ce problème en évidence afin de pouvoir discuter de la meilleure façon de supprimer toutes formes de harcèlement dans le milieu du travail", explique un porte-parole de Unionen au quotidien suédois. "C’est triste de voir que notre campagne contre le 'mansplaining' soit mal perçue, mais en même temps, cela montre que c’est une question qui intéresse beaucoup de monde."

Pour justifier sa démarche, le syndicat fait valoir qu’une étude de l’Association américaine de psychologie a démontré que les hommes avaient tendance à surestimer leur intelligence de manière beaucoup plus importante que les femmes. Toujours selon l’étude, cette assurance masculine a par ailleurs tendance à s’accroitre avec l’âge. Unionen soutient que c’est en laissant traîner les choses qu’apparaissent des problèmes plus larges et plus graves, tels que l’inégalité salariale entre les hommes et les femmes. 

Lire aussi

    En vidéo

    Ecart de salaire hommes-femmes : l'état des lieux en France

    En vidéo

    Salaires : l'égalité hommes-femmes, loin d'être acquise en France

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

    EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

    En célébrant Youri Gagarine, Poutine dit vouloir que la Russie reste une grande puissance "nucléaire et spatiale"

    Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

    EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5900 malades en réanimation

    Lire et commenter