Égypte : les deux touristes tuées dans l'attaque au couteau sur la plage sont allemandes

International

CHAOS – Les deux femmes tuées vendredi dans une  attaque au couteau sur une plage de la station balnéaire de Hourghada dans  l'est de l'Egypte sont de nationalité allemande.

Les deux victimes de l'attaque au couteau survenue vendredi à Hourgada en Egypte sont de nationalité allemande et non ukrainienne comme annoncé dans un premier temps.  L'assaillant a été arrêté et est interrogé par la police. Les autorités égyptiennes n'ont pas à ce stade donné  d'informations définitives sur les motifs de l'assaillant. On ignore encore s'il est lié à des groupes extrémistes comme  l'organisation Etat islamique (EI) qui a revendiqué plusieurs attentats  meurtriers contre les forces de l'ordre, les touristes et la minorité  chrétienne. Pour mémoire, c’est dans un hôtel de cette même station d’Hourghada que trois touristes avaient été blessés en janvier 2016. Déjà à coups de couteau.

"Nous avons à présent la triste certitude que deux touristes allemandes ont  perdu la vie lors de l'attaque de Hourghada", a indiqué une porte-parole du  ministère dans un communiqué. Le  site officiel du journal gouvernemental Al-Ahram parlait lui de victimes  ukrainiennes.

Plusieurs attaques ont eu lieu ces derniers jours dans le pays. Vendredi dernier, la branche égyptienne du groupe djihadiste avait revendiqué une attaque dans le nord du Sinaï ayant coûté la vie à 21 policiers, tandis que le groupe islamiste Hasam avait revendiqué le même jour le meurtre d'un officier de police au nord du Caire. Le lendemain, la police avait affirmé avoir tué 14 djihadistes présumés lors d'un assaut contre un camp d'entraînement dans la province d'Ismaïliya dans le nord-est du pays… Ces épisodes sanglants se sont poursuivis ce vendredi 14 juillet. D’abord dans la province de Guizeh, à 20km au sud du Caire, où cinq policiers sont morts après qu'un barrage a été pris d'assaut. Ensuite à Hourghada, au sud-est, où une attaque au couteau a fait au moins deux touristes mortes et quatre autres blessés.

Lire aussi

Cela faisait plusieurs mois que les services de renseignement égyptiens craignaient des attaques sur des sites touristiques. La première, contre le barrage de police, a ainsi eu lieu près de la ville de Badrachine, étape quasi obligée pour les nombreux étrangers désirant voir pyramides, temples, tombes et complexes funéraires antiques, qui font du secteur l’un des plus touristiques du monde. A bord de deux véhicules, les assaillants, armés et masqués, ont vise et tué cinq membres des forces de l'ordre devant un poste de sécurité. Selon Associated Press, les terroristes, qui ont réussi à dérober les radios des policiers, ont pris la fuite après qu'un rassemblement s'est formé à proximité, tandis qu’ils essayaient de mettre le feu aux corps des victimes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter