Egypte : peine de prison annulée pour Moubarak, qui sera rejugé

Egypte : peine de prison annulée pour Moubarak, qui sera rejugé
International

MOYEN-ORIENT - L'ancien président égyptien Hosni Moubarak, poussé à la démission lors du printemps arabe, sera rejugé dans la seule affaire de corruption pour laquelle il était encore placé en détention. Sa peine de trois ans de prison a été annulée mardi par la Cour de cassation du pays.

Enième rebondissement pour Hosni Moubarak. L'ancien président égyptien, évincé du pouvoir après la révolution de 2011, a vu sa peine de trois ans de prison pour corruption annulée mardi par la Cour de cassation du pays. Il avait été condamné en mai 2014 pour avoir détourné avec ses fils plus de 10 millions d'euros du budget affecté au palais présidentiel.

EN SAVOIR + >> Egypte : Le Caire exulte après la démission de Moubarak

Il s'agit de la seule affaire dans laquelle Moubarak était encore inquiété, et pour laquelle il était maintenu en détention dans un hôpital militaire du Caire. Fin novembre, il avait été acquitté en appel des accusations de complicité de meurtres qui pesaient sur lui, en rapport avec la mort de centaine de manifestants lors du printemps arabe en Egypte, et de celles de corruption en lien avec une vente de gaz naturel égyptien à Israël, qui se serait faite en dessous des prix du marché.

Nouveau procès

Il n'était pas clair mardi si l'ex "raïs" est désormais libre, un point sur lequel insiste son avocat, ou s'il serait maintenu en détention à l'hôpital. Dans tous les cas, un nouveau procès doit avoir lieu dans cette affaire de corruption.

LIRE AUSSI >> Égypte : des archéologues découvrent la tombe d'une reine pharaonique mystérieuse

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter