Egypte : son clip jugé trop sulfureux, une chanteuse arrêtée

Egypte : son clip jugé trop sulfureux, une chanteuse arrêtée
International

SCANDALEUX – Shyma, une jeune chanteuse égyptienne, a été arrêtée samedi. En cause, le clip vidéo de son dernier tube au titre prémonitoire : "Andy Zoroof" ("J’ai des problèmes" en français).

"Une leçon de dépravation." C’est ainsi que le journal égyptien Youm7 avait qualifié le clip vidéo de la dernière chanson de Shyma, Andy Zoroof" (ou "J'ai des problèmes"). On y voyait la chanteuse dans une salle de classe, léchant une pomme et simulant une fellation sur une banane, devant un tableau sur lequel on pouvait lire "Classe #69" et les lettres "vag". "La chanteuse Shyma présente une leçon de dépravation aux jeunes", avait dénoncé le journal, prémisse d’une vague  de réactions.

Et le titre de sa chanson s’est avéré prémonitoire. Shyma a été arrêtée samedi après la réception de nombreuses plaintes par les autorités. Il n'était pas clair dans l'immédiat si la chanteuse sera formellement inculpée. 

"Je présente mes excuses à tous ceux qui ont été dérangés par le clip et l'ont considéré indécent", a écrit la chanteuse, âgée de 21 ans selon sa page Facebook. Elle ajoute ne pas "s'être imaginé que tout cela allait arriver" et qu'elle ferait "l'objet d'une attaque aussi virulente de la part de tout le monde, en tant que jeune chanteuse (...) qui a rêvé depuis son plus jeune âge de devenir chanteuse".

Un tribunal égyptien avait en 2015 condamné à un an de prison une danseuse accusée d'"incitation à la débauche" pour un clip suggestif jugé indécent.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

EN DIRECT - Covid-19 : 45.422 contaminations, nouveau record quotidien

Covid-19 : pourquoi les masques en tissu n'ont plus la cote auprès des Français

Passage à l'heure d'hiver : est-ce vraiment la dernière fois ?

Erdogan invite Macron à "se faire soigner", l'Élysée dénonce des "propos inacceptables"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent